Identifiez-vous
Panier (0) articles

Voir le panier

Nos lectures
L'Histoire De Sam Ou L'Avenir D'Une Emotion
En stock, expédié aujourd'hui 16,00 €
PARISIS JEAN-MARC
(Fontaine Sèvres)

"L'histoire de Sam " est la chronique d'un amour simple et pur , c'est le récit d'une brève rencontre entre Sam , adolescent provincial , et une touriste galloise de 14 ans . La peau de Deirdre , ses cheveux , ses yeux , son aplomb et son exotisme ont ébranlé le jeune garçon comme jamais . Aussi fugace et innocent qu'a été cet amour , peu à peu oublié puis perdu dans la vie d'adulte de Sam , son souvenir émerveillé restera toujours palpitant . Sans chiqué ni mièvrerie , Parisis exalte la force intemporelle d'un amour de jeunesse. Son talent se reconnait aussi dans les mots et expressions retrouvés , dans sa capacité à sentir une époque , heureuse , pas si lointaine , où les enfants jouaient encore dans la rue , où les ados étaient libres de mille projets.Alors une nostalgie mélancolique gagne le lecteur , mais avez-vous été fidèle à vos 14 ans ?

Le Bon Sens
En stock, expédié aujourd'hui 20,00 €
Michel Bernard
(Fontaine Auteuil)

Quarante ans après l'épopée de Jeanne d'Arc - retracée dans Le bon cœur -, Michel Bernard décrit l'incroyable combat de quelques hommes pour sa réhabilitation par l’Église qui l'avait condamnée. Jeanne, souvenir incandescent des jours de conquête, redevient un enjeu politique pour la pérennité de la paix et la concorde dans le royaume.
La trahison des clercs de la Sorbonne, juges de la Pucelle et acquis à la cause anglaise, doit être punie. Mais l'humeur de Charles VII, roi désormais triomphant, est moins portée à la vengeance qu'à la mélancolie et au souvenir de sa maîtresse, Agnès Sorel.
Le récit oscille entre l'enquête pour établir les circonstances de la condamnation et les moments d' un règne finissant. Michel Bernard révèle la personnalité complexe d'un roi mal-aimé de la mémoire collective et illustre aussi les contradictions d'un souverain, écartelé entre la nécessité de l'action et le tentation du retrait. On souligne aussi la prose d'un lyrisme sobre de ce très beau roman historique.

Quand arrive la pénombre
En stock, expédié aujourd'hui 22,00 €
Jaume Cabré
(Fontaine Luberon)

Nous connaissions le fameux texte de De Quincey, De l’assassinat considéré comme un des Beaux Arts. Il nous faudra maintenant compter avec ce recueil de nouvelles de Jaume Cabré, tout entier imprégné du même lien entre l’art et le crime. En virtuose de la langue, l’auteur du somptueux Confiteor nous embarque dans une danse macabre parsemée de contre-points et de résonances malicieuses à l’architecture baroque où l’être le plus banal peut être un monstre d’une subtile beauté, tant par son geste que par ses mots. Glaçant, troublant, souvent cynique, on ne peut s’empêcher à la lecture de penser à « la terrible, l’indicible, l’impensable banalité du mal » chère à Anna Arendt dont Cabré fait sienne tout en la transcendant par la poésie de sa langue acérée, jusqu’au final laissant le lecteur se demander « pourquoi les histoires de la vie finissent toujours par la mort, comme s’il n’y avait pas, pour toutes les choses, une autre fin possible. » Le poète catalan nous prouve admirablement une nouvelle fois que la Littérature en est une autre possible..

Le courage des autres
En stock, expédié aujourd'hui 17,00 €
Hugo Boris
(Fontaine Victor Hugo)

Avec ce recueil de petits textes ayant pour dénominateur commun les transports parisiens, Hugo Boris examine les comportements des voyageurs que nous côtoyons tous les jours. Il décrit, dans un style vif et précis, les aléas qui ont eu lieu au cours de ses trajets, les moments d'humanité et de tendresse qui s'impose à une rame,...
Une célébration littéraire, tantôt drôle, tantôt touchante, du courage au quotidien, qui ne manquera pas de vous séduire.

Disparaître, roman
En stock, expédié aujourd'hui 18,00 €
Mathieu Menegaux
(Fontaine Victor Hugo)

Sous ses airs de roman policier, Menegaux explore avec son dernier ouvrage des thématiques qui lui sont chères : l'identité, la dissimulation, le mensonge, et surtout l'impossibilité d'un amour dans de telles conditions. L'intrigue, menée tambour battant, invite également le lecteur à s'interroger sur notre société d'images et d'informations : est il encore possible de disparaitre sans laisser de traces ?