Identifiez vous
Panier (0) articles

Voir le panier

Nos lectures
Mörk
En stock, expédié demain 21,00 €
Ragnar Jónasson
(Fontaine Victor Hugo)

Un policier est assassiné alors qu'il semblait surveiller une maison abandonnée. En menant l'enquête le jeune Ari Thor va découvrir qu'au fin fond de ce village du Nord de l'Islande, chaque habitant cache ses secrets.
Jonasson signe ici un véritable huis clos à l'islandaise. Tel Agatha Christie, il renoue avec une forme de policier traditionnel, à l'atmosphère imprégnée des vents glacés islandais.
Le journal intime d'un jeune homme, hospitalisé en psychiatrie des années auparavant, ponctue l'histoire, apportant du poids au récit, de la noirceur et davantage de mystère.
Très bon moment de lecture, voici un nouvel auteur islandais qui gagne à être connu.

La Filière écossaise
En stock, expédié demain 22,50 €
Gordon Ferris
(Fontaine Passy)

Dans l'hiver glacial-d’après-guerre, Douglas Brodie, ancien policier et officier, reconverti dans le journalisme est contacté par la communauté juive de Glascow pour enquêter sur une série de cambriolage de vol de bijoux. Rompu au travail d'enquêteur, Brodie est un homme de terrain, sa carte de presse l'aide à ouvrir les portes très rapidement. Mais quand celui-ci découvre parmi les objets volés des éclats d'or estampillés d'un sceau nazi, il comprend qu'il s'aventure sur une piste ultra- sensible. Envoyé à Hambourg à la pêche aux renseignements auprès de criminels de guerre en attente de leur procès, il confirme auprès des autorités l'existence d'une route des rats à savoir une filière d’exfiltration de criminels nazis vers l'Amérique-Latine via l’Écosse. Mais ses révélations ne plaisent pas à tout le monde, les enjeux sont lourds et vont bien au-delà de simples évasions. Alors pour Brodie, un jeu d’équilibriste commence.
La filière écossaise de Gordan Ferris est bon roman policier sur fond historique. La guerre est finie mais les blessures ne se sont pas encore refermées et les prémisses de la guerre froide planent sur l'Europe.

Dans une coque de noix
En stock, expédié demain 20,00 €
Ian McEwan
(Fontaine Passy)

Bien lové dans le ventre de sa mère , le fœtus arrivant à terme se prépare «  généralement » sereinement à sa naissance. Pas chez Ian McEwan. Notre fœtus, héros littéraire anonyme, se retrouve malgré lui au cœur d'un complot shakespearien : l'assassinat de son père (un doux poète) par sa mère et son oncle, couple illégitime et cupide. Alcoolique avant l'heure, c'est en fin connaisseur du monde qu'il l'attend (terrorisme, réchauffement climatique...) grâce à sa mère férue d'émissions culturelles radiophoniques, que notre fœtus mène l'enquête avec ironie et lucidité.
Hamlet en version in intéro, il fallait oser. Ian McEwan l'a fait avec brio et intelligence. Il nous offre un bon roman noir à l'humour décapant et caustique.

Quand sort la recluse
En stock, expédié demain 21,00 €
Fred Vargas
(Fontaine Sèvres)

La mort apparemment accidentelle de trois retraités liée à une morsure de recluse - araignée peureuse et dont la morsure n'est normalement pas mortelle - éveille l'instinct du commissaire Adamsberg... Au départ seul contre tous, peu à peu rejoint par ses fidèles de la brigade, il se lance dans une enquête difficile, uniquement justifiée par les fameuses "brumes de son esprit"... Mais une fois de plus, l'instinct du commissaire Adamsberg fera ses preuves ! Le fil qu'il tire déroule une pelote qui l'emmènera bien plus loin que prévu. Difficile d'en dire plus sans gâcher la surprise... On retrouve avec plaisir les impayables membres de la Brigade, la vivacité et l'efficacité de la narration de Fred Vargas, sa passion pour le monde animal et les vieilles légendes... Un pur régal.

Rendez-vous à Positano
En stock, expédié demain 19,00 €
Goliarda Sapienza
(Fontaine Sèvres)

Ecrit en 1984 et publié seulement en 2015 en Italie, "Rendez-vous à Positano" est un roman sensuel et solaire.
Goliarda Sapienza, l'auteur de l'inoubliable "Art de la joie" narre ici sa rencontre, au début des années 50, avec Erica, femme fascinante, princesse issue d'une riche famille aristocratique.Pour qui a eu la chance de visiter Positano, ce magnifique village accroché sur la côte amalfitaine, au sud de Naples, les pages de ce roman rappelleront la beauté irradiante et enchanteresse de ce lieu. Et dans les années 50, il devait l'être d'autant plus... Le style narratif très spontané est un éloge à la liberté, à l'amitié immédiate qui lie les deux femmes. Leur besoin de confidence, leur histoire familiale douloureuse à toutes les deux, est atténué par la beauté fascinante du lieu.
Un livre lumineux qui éclaire un peu plus la personnalité et l'histoire de cette grande écrivaine italienne.