Dans un réseau de 8 librairies indépendantes, choisissez en un clic votre librairie Fontaine :



PARTAGER
Date de publication
Éditeur
Paulsen
Collection
Demarches
Nombre de pages
177
EAN13
9782375020128
ISBN
978-2-37502-012-8
BAÏKAL-AMOUR
De OLIVIER ROLIN
Paulsen
21,00
Présentation
Cinq mille kilomètres en train, du coeur du continent sibérien jusqu’aux rives du Pacifique. Cinq mille kilomètres le long de la Grande ligne Baïkal-Amour, l’autre chemin de fer transsibérien, et au-delà du détroit de Tartarie jusqu’à l’île de Sakhaline et au souvenir de Tchékhov, qui
y alla visiter le bagne en 1890.
Des villes de pionniers à demi abandonnées dans l’immensité, des vies si humaines qui ne savent plus où elles vont, la mémoire enfouie mais ineffaçable des centaines de milliers de déportés qui construisirent cette ligne et ces villes au prix de leur vie, la grandeur et le malheur, la mélancolie russes…
Il y a tout cela dans ce livre que traverse pourtant, né de l’espace sans bornes, un sentiment de liberté :
« Tout fuit, tout glisse, on se dit qu’on est bien ici, loin de chez soi, libre provisoirement de toute attache, et que c’est pour ça qu’on voyage. »
Le mot du libraire
17 février 2017

Les Russes n'ont pas appris l'art de la séduction. C'est ce qui fait leur charme. Ces hommes et ces femmes déclassés, Olivier Rolin les rencontre à chaque étape d'un long voyage, dans l'immensité sibérienne, à bord du train le "Baikal-Amour-Magistral". Sur des milliers de kilomètres de taïga, loin de tout, à l'écart du romantisme du Transsibérien, on traverse ici une Russie à l'abandon. Chaque voyage est une évasion, une liberté, mais là, à la monotonie du paysage s'ajoute le tragique de l'Histoire. Le BAM a été construit sur les ossements des bannis du tsarisme et surtout des déportés de l'Union soviétique; et les derniers habitants que croise Olivier Rolin sont les survivants d'une "vieille Russie déglinguée et endormie". Pourtant, comme une fleur rudérale; de la décrépitude, de l'aboulie généralisée, Rolin traque, l'air de rien, la grâce, la poésie, la grandeur du peuple russe. On pense à la phrase d'Arthur Cravan : " Les imbéciles sont ceux qui ne voient la beauté que dans les belles choses ".
S'identifier pour envoyer des commentaires.
Infos disponibilités
  • 48 326 références en stock, expédiées aujourd'hui ou demain
  • Pas en stock, mais expédié sous 4 à 7 jours ouvrés
  • Épuisé, non publié ou non commercialisé
  • À paraître