Identifiez-vous
Panier (0) articles

Voir le panier

Avis de libraire

Olivier C.

Fontaine Sèvres

Olivier C.
Bye bye, bird
En stock, expédié demain 14,00 €
Garcia, François

Paco Lorca, jeune collégien bordelais arrive à Bristol en 1965 dans une famille britannique, les Terry, afin d'approfondir sa connaissance de la langue et de la civilisation anglaise. Pendant plus d'un mois, libéré des parents, Paco découvre d'abord l'exotisme anglais des petits déjeuners improbables, du ciel bas, des derniers chapeaux melon. Avec humour, une émotion sincère, un ton toujours juste, on suit le jeune Paco aborder un monde nouveau échappé de l'enfance; un monde où les jeunes anglaises, la musique pop anglaise sont les principaux attraits. Paco entend bien être dans le flux. Avec ses amis français, rois de la drague et de la déconne, il affronte avec allégresse les anglais maitres du style et du cool.
" Do you feel all right boys " s'inquiète parfois Mrs Terry. Non, non, non. A Bristol en 1965 un ado ne se sent pas bien, il sent que ça bouge, il sent que ça trépigne, il sent que la fièvre monte, il sent que tout va exploser.

Vie de David Hockney
En stock, expédié demain 18,50 €
Catherine Cusset

Dans "La vie de David Hockney" Catherine Cusset s'essaie au récit biographique du plus discuté, du plus honoré, du plus populaire artiste peintre anglais encore vivant.
Né en 1937 dans une famille modeste, voire pauvre, Hockney a la grâce du soutien sans faille de sa famille pour affermir sa vocation artistique. A l'école des Beaux-Arts, son talent de dessinateur est rapidement reconnu ; et un travail acharné, une audace joyeuse, une chance parfois incroyable le propulse encore jeune homme vers la célébrité malgré une œuvre singulière en dehors des modes de l'époque. Catherine Cusset souligne l'influence de sa vie sentimentale-homosexuelle sur son travail. Ses amants, ses proches deviennent ses modèles ; ses appartements, ses maisons sont ses paysages, le soleil de la Californie est sa lumière. Malgré une infatigable bougeotte, Hockney adopte l'art de vivre californien épris de liberté et de piscines. L'énergie toute américaine, l'ouverture d'esprit du peintre anglais séduisent Catherine Cusset. Plus encore, elle devient dévote devant la capacité de David Hockney de se remettre en question, de ne pas flancher devant les deuils à répétition, de rebondir par le travail, de rester malgré tout toujours jeune, espiègle et séduisant. Cet exercice d'admiration défend alors une noble cause : la totale liberté de l'artiste.

Le Dossier M, Livre 1
En stock, expédié demain 24,50 €
Grégoire Bouillier

Si votre vie d'adulte correspond en tous points à celle que vous rêviez lorsque vous aviez dix ans , vous pouvez ne pas être touché par ce roman. Pour les autres lecteurs , "Le Dossier M " est un grand réconfort voire un véritable népenthès. Peut-être parce que Grégoire Bouillier y raconte sa vie, " une vie de merde ", " une vie de con " mais avec un art furieusement piquant , foutraque et jubilatoire. Et cette vie est le reflet troublant de la notre. Avec 873 pages pour la première partie , cette somme littéraire collationne dans le détail la supercherie, la mascarade de nos actions, nos émotions, nos amours, du grand amour. Roman générationnel - G Bouillier est né au début des années 60 - le " Dossier M " décortique les espoirs déçus , les libertés malmenées , l'américanisation en marche , l'esprit d'entreprise porté au pinacle . L'air de rien ,mais avec la grâce absolue de se foutre de tout et de tous , ce roman nous dévoile , derrière le théâtre , le monde comme un oignon qu'on épluche un peu chaque jour en pleurant. Bref , c'est long , mais qu'est-ce que c'est bon.

Le tour du monde du roi Zibeline
En stock, expédié demain 20,00 €
Jean-Christophe Rufin

"Quel roman que la vie " d' Auguste Benjowski, comte polonais, aventurier et roi de Madagascar. Avec " Le Tour du monde du roi Zibeline " J-C Rufin nous entraîne, au XVIIIème siècle, sur les pas de ce personnage méconnu.
Récit historique donc : Benjowski est un enfant sombre et solitaire nanti d'un précepteur français qui lui inculque l'esprit des Lumières. Par la force paternelle il devient soldat des Autrichiens; plus tard prisonnier des Russes il est banni et déporté en Sibérie. L'oeuvre devient romanesque quand Auguste ravi la fille de son geôlier pour s'évader en couple vers Formose, le Paris des philosophes, la Grande-Ile de Madagascar via la jeune république américaine.
Dans ce roman J-C Rufin capte, avec un enthousiasme, une fougue et une légèreté inaccoutumés, le climat passionné de cette époque pré-révolutionnaire.
Si parfois perce " la douceur de vivre " qu'évoquait Talleyrand, chaque page exalte surtout les dangers, l'énergie, les trépidations et la fébrilité des temps.
Car pour Benjowski l'aventure n'a qu'un goût, celui de la jeunesse au service de la liberté. Sa vie, chaque instant de sa vie même, s'empare de la volonté paradoxale de Rousseau : " Il faut forcer les hommes à être libres ".

Baïkal-Amour
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 21,00 €
Olivier Rolin

Les Russes n'ont pas appris l'art de la séduction. C'est ce qui fait leur charme.
Ces hommes et ces femmes déclassés, Olivier Rolin les rencontre à chaque étape d'un long voyage, dans l'immensité sibérienne, à bord du train le "Baikal-Amour-Magistral".
Sur des milliers de kilomètres de taïga, loin de tout, à l'écart du romantisme du Transsibérien, on traverse ici une Russie à l'abandon.
Chaque voyage est une évasion, une liberté, mais là, à la monotonie du paysage s'ajoute le tragique de l'Histoire. Le BAM a été construit sur les ossements des bannis du tsarisme et surtout des déportés de l'Union soviétique; et les derniers habitants que croise Olivier Rolin sont les survivants d'une "vieille Russie déglinguée et endormie".
Pourtant, comme une fleur rudérale; de la décrépitude, de l'aboulie généralisée, Rolin traque, l'air de rien, la grâce, la poésie, la grandeur du peuple russe.
On pense à la phrase d'Arthur Cravan : " Les imbéciles sont ceux qui ne voient la beauté que dans les belles choses ".