Identifiez-vous
Panier (0) articles

Voir le panier

Fiche livre
La renverse
19,00 €
La renverse
Flammarion
Résumé
« Ce n’est qu’au moment d’entrer dans le bar-tabac que la nouvelle m’a vraiment heurté, qu’elle a commencé à filer le tissu du drap que je tendais depuis des années sur cette partie de ma vie. J’ai demandé deux paquets de cigarettes, salué les habitués du plat du jour. Au-dessus des tables, un téléviseur s’allumait sur une chaîne d’information en continu. A l’instant où j’y ai posé les yeux, le visage éminemment télégénique de Jean-François Laborde s’est figé sur l’écran. J’ai demandé qu’on augmente le volume. On annonçait son décès dans un accident de voiture. Suivait un rappel succinct de sa biographie. Fugacement, la pensée, absurde étant donné le temps accordé à l’information, qu’il n’avait pas été fait mention de ma mère m’a traversé l’esprit. »
Dans La renverse, Olivier Adam retrace l’itinéraire d’Antoine, dont la vie s’est jusqu’à présent écrite à l’ombre du scandale public qui a éclaboussé sa famille quand il était encore adolescent. Et ce faisant, il nous livre un grand roman sur l’impunité et l’humiliation, explorées au sein de la famille comme de l’univers politique.
Caractéristiques du livre
  • Date de parution :
  • Editeur : Flammarion (06/01/2016)
  • Collection : Littérature française
  • Nombre de pages : 260
  • ISBN: 978-2-08-137595-6
Olivier Adam (Auteur) a également contribué aux livres…
La tête sous l'eau La tête sous l'eau Olivier Adam
En stock, expédié demain 16,00 €
Lire la suite
Chanson de la ville silencieuse Chanson de la ville silencieuse Olivier Adam
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 19,00 €
Lire la suite
La renverse La renverse Olivier Adam
En stock, expédié demain 7,00 €
Lire la suite
Peine perdue Peine perdue Olivier Adam
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 21,50 €
Lire la suite
Falaises Falaises Thibault Balahy, Loïc Dauvillier
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 20,00 €
Lire la suite
Les lisières Les lisières Olivier Adam
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 7,90 €
Lire la suite
Avis des lecteurs
Alex-Mot-à-Mots image du profil

L’auteur nous emmène dans l’univers de la politique de province, dans une ville de banlieue coincée entre Paris et Rouen.

Qui plus est se mêle une sortie histoire de sexe ardemment décrite sur fond de pouvoir social.

Au milieu d’adultes aux dents longues surnage un adolescent paumé et rêveur, devenu l’adulte qui nous raconte l’histoire à posteriori.

Et comme nous, pauvre lecteur, avons l’habitude d’adhérer aux histoires que nous raconte Olivier Adam, nous croyons les yeux fermés à l’histoire que nous raconte le narrateur. Avant que la dernière partie, lorsque l’adolescent se réveille, nous apporte une autre façon d’envisager cette histoire.

Un roman un peu moins misérabiliste que les précédents, mais toujours aussi près d’une certaine réalité sociale.

L’image que je retiendrai :

Celle du narrateur travaillant dans une librairie bretonne au bord de la mer, frappée par les embruns.

François-Régis SIRJACQ (Libraire) image du profil

Antoine, 25 ans est employé de librairie en Bretagne. Il se passionne pour son boulot et partage avec Jacques ses lectures. En dehors de son travail, il partage de nombreux moments avec Chlöe, monitrice de voile.
Un matin, au café, il apprend la mort de Jean François Laborde, personnalité politique célèbre, ancien maire de M. ancien ministre délégué. Cette nouvelle aurait pu être banale si Antoine n’avait pas passé toute sa jeunesse à M. A partir de ce moment, il va se remémorer ce passé ou Laborde, maire de M. devint l’amant de sa mère, pourtant décrite au début comme une femme à la vie rangée, classique de mère au foyer (on apprendra au fur et à mesure du livre qu’il faut toujours se méfier des apparences). Ce passé qui lui a vu assister à un drame le jour où Laborde et sa mère Cécile Brunet furent accusés de viols et abus sexuels. Et pourtant Antoine avait tout fait pour enterrer ce passé en fuyant M. en compagnie de Laetitia, fille de Laborde. La mort de celui-ci lui fait se replonger dans ce passé trouble, revivre le vécu du scandale, revoir son petit frère Camille craquer et fuir la maison familiale.
Ce nouveau roman d’Olivier Adam est une analyse profonde des vérités sociales actuelles et de ses conséquences sur les vies individuelles de la petite et moyenne bourgeoisie ou faux semblants et apparences ont la part belle. Dans ce nouveau roman, on retrouve l’écrivain celui de « Je vais bien, ne t'en fais pas...» et de « Falaises ».

o n  l a  l u image du profil

Ce roman, d'abord, je ne l’ai pas trouvé terrible. Pas renversant. Qu'allait faire Olivier Adam dans pareille galère? Pourquoi diable nous servir un fait divers rabâché ? L’histoire de cet homme politique, Jean-François Laborde, accusé d'avoir abusé de deux jeunes femmes, avec l’aide de sa maîtresse, rappelle évidemment celle de Georges Tron. Et je n’avais franchement aucune envie de la lire. Pourtant, j’ai fini par me laisser embarquer.

Lorsqu’il apprend la mort de Laborde, le maire de M., sa ville natale, Antoine prend la route. Il veut assister à l’enterrement de ce type avec qui sa mère s'envoyait en l’air... Et à mesure qu’il roule vers le passé, notre agacement finit par s’effacer. Cet Antoine, Olivier Adam parvient à le rendre attachant. Ce gars-là, cet adolescent abîmé, sali par les accusations qui éclaboussent sa mère, traitée de tous les noms avant que le non-lieu ne vienne la laver, on a soudain envie de l'approcher.

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u

+ donner votre avis