Identifiez-vous
Panier (0) articles

Voir le panier

Fiche livre
Le discours
16,00 €
Le discours
Gallimard
Résumé
«Tu sais, ça ferait très plaisir à ta sœur si tu faisais un petit discours le jour de la cérémonie.» C’est le début d’un dîner de famille pendant lequel Adrien, la quarantaine déprimée, attend désespérément une réponse au message qu’il vient d’envoyer à son ex. Entre le gratin dauphinois et les amorces de discours, toutes plus absurdes les unes que les autres, se dessine un itinéraire sentimental touchant et désabusé, digne des meilleures comédies romantiques. Un récit savamment construit où le rire le dispute à l’émotion.
Fabrice Caro est né en 1973. Il a écrit et dessiné une trentaine de bandes dessinées, dont le fameux Zaï Zaï Zaï Zaï. Il est aussi l'auteur d'un roman paru chez Gallimard en 2006, Figurec.
Caractéristiques du livre
  • Date de parution :
  • Editeur : Gallimard (04/10/2018)
  • Collection : Sygne
  • Nombre de pages : 208
  • ISBN: 978-2-07-281849-3
Fabrice Caro (Auteur) a également contribué aux livres…
Figurec Figurec Fabrice Caro
En stock, expédié aujourd'hui 7,40 €
Lire la suite
Figurec Figurec Christian de Metter, Fabrice Caro
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 15,00 €
Lire la suite
Figurec, roman Figurec, roman Fabrice Caro
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 16,25 €
Lire la suite
Avis des lecteurs
Olivier C. image du profil
(Fontaine Sèvres)

Se marier est souvent une erreur , assister à un mariage toujours une corvée , mais devoir prononcer un discours pour les noces de sa soeur est le pire du plus mauvais des cadeaux empoisonnés . Adrien , la quarantaine piteuse , est contraint par son futur beau-frère à préparer ce vaste et douloureux programme . Et faire l'éloge de la vie à deux est une potion d'autant plus amère pour Adrien puisqu'il vient juste d'être sèchement largué , dernier épisode d'un long chapelet de râteaux amoureux ...
Auteur réputé de bandes-dessinées , Fabrice Caro mitonne dans ce roman un véritable humour burlesque , une émotion , une humanité bienveillante , une profondeur sans se prendre au sérieux . On lit " Le Discours " comme un hommage aux indécis , aux maladroits , aux anti-héros , aux hors-jeux , au dernier choisi dans les équipes de foot . Voila enfin un roman qui rend heureux !

Martin B. image du profil

Un homme est prié de bien vouloir composer un discours pour le mariage de sa soeur. Ça le gonfle prodigieusement, c’est vrai aussi, qui cela ne gonflerait-il pas ? Par le nouveau Maître Absolu de l’absurde…

o n  l a  l u image du profil

[**Le**](https://www.onlalu.com/2018/11/27/quoi-lire-49-selection-livres-coup-de-coeur-libraires-37090)[** discours de Fabrice Caro rejoint le numéro 49 de notre sélection q u o i  l i r e ?**](https://www.onlalu.com/2018/11/27/quoi-lire-49-selection-livres-coup-de-coeur-libraires-37090)
[**Découvrez ici ce qu'en pensent les libraires **](https://www.onlalu.com/2018/11/27/quoi-lire-49-selection-livres-coup-de-coeur-libraires-37090)

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u

Clara image du profil

Adrien a l’habitude des repas de famille chez ses parents avec sa sœur et son futur beau-frère. Il connaît par avance le menu tout comme les sujets de conversation. À quarante ans, il est célibataire depuis trente-huit jours exactement car Sonia a voulu faire une pause dans leur relation. N’y tenant plus, il lui a envoyé un SMS pour prendre de ses nouvelles. Le message a été lu mais pas de réponse.Voilà de quoi laisser libre court à son imagination. Et quand son futur beau-frère lui demande de faire un discours pour son mariage, Adrien panique.

Entre une mère qui pense qu’un jus d’orange vous remet sur pieds, sa sœur qui lui offre depuis des années une encyclopédie à chaque noël, Adrien angoissé attend une réponse de Sonia et il élabore différentes tentatives de discours. Et ça cogite ! Bon s'échapper un moment pour aller fumer une cigarette ? Impossible car ses parents ne savent toujours pas qu’il fume (oui à son âge). Adrien n’expose pas ses pensées comme il n’ose pas vexer ou décevoir. Alors il tente de faire bonne figure en écoutant chacun (la question des avantages du chauffage au sol est ô combien importante).

Sans temps mort (tout s'enchaîne très bien), j’ai gloussé car c'est vraiment drôle mais surtout Adrien avec ses pensées un peu obsessionnelles et désabusées est touchant, attachant mais sans être pathétique ou agaçant. Il y a forcément une petit part de nous dans Adrien : on se retrouve à travers à lui tout comme dans des situations déjà vécues. Et entre deux rires, on éprouve un (petit ou gros) pincement au cœur.

Fabrice Caro a visé juste avec ce roman caustique mais sans une once de méchanceté, rempli d'humour, tendre mais aussi décalé. Je me suis régalée !

Elizabeth P. image du profil

Lors d’un repas de famille, Ludo demande à son futur beau-frère de faire un discours lorsqu’il épousera sa sœur.
Et tout le long du repas, Adrien imagine ce foutu discours, tout en guettant un hypothétique sms de Sonia qui l’a quitté pour faire une pause, comme elle dit.
Adrien, c’est un introverti inadapté au monde, celui dont « on ébouriffe les cheveux ».
C’est un roman plein d’humour, très agréable à lire, qui nous plonge dans un interminable repas de famille. Interminable pour Adrien, parce que pour le lecteur, c’est un véritable plaisir.
C’est une satire attendrie des gens simples, le portrait émouvant d’un homme qui se déroule le film d’un amour perdu.
Avec un style simple, direct, sans fioritures, Fabrice Caro fait passer de belles émotions où se mêle une bonne dose d’humour.

Marin D. image du profil
(Fontaine Victor Hugo)

Fabrice Caro, on le connait comme auteur de Zai Zai Zai Zai, bande dessinée décalée et génialement burlesque.
On retrouve évidemment cette patte dans Le discours, son deuxième roman, où on suit Adrien, quarantenaire désabusé, qui se voit confier un discours pour le mariage de sa sœur, alors même que sa compagne vient de le quitter. Dès lors, Adrien se replonge dans les souvenirs de sa vie, afin d'y trouver de l'inspiration avant la cérémonie.
On lit le discours le sourire aux lèvres, et on ne peut qu'admirer la finesse de l'auteur, qui parvient à dresser des portraits et des tranches de vies subtiles, tout en finesse. Ainsi, le Discours acquiert une dimension émotionnelle forte et juste, qui ne peut que séduire le lecteur.

+ donner votre avis