Dans un réseau de 8 librairies indépendantes, choisissez en un clic votre librairie Fontaine :



PARTAGER
Date de publication
Éditeur
Gallimard
Collection
Du monde entier
Nombre de pages
400
EAN13
9782072688720
ISBN
978-2-07-268872-0
LA SALLE DE BAL
Traduit par
Gallimard
22,00
Présentation
Lors de l’hiver 1911, l’asile d’aliénés de Sharston, dans le Yorkshire, accueille une nouvelle pensionnaire : Ella, qui a brisé une vitre de la filature dans laquelle elle travaillait depuis l’enfance. Si elle espère d’abord être rapidement libérée, elle finit par s’habituer à la routine de l'institution. Hommes et femmes travaillent et vivent chacun de leur côté : les hommes cultivent la terre tandis que les femmes accomplissent leurs tâches à l’intérieur. Ils sont néanmoins réunis chaque vendredi dans une somptueuse salle de bal. Ella y retrouvera John, un «mélancolique irlandais». Tous deux danseront, toujours plus fébriles et plus épris. À la tête de l’orchestre, le docteur Fuller observe ses patients valser. Séduit par l’eugénisme et par le projet de loi sur le Contrôle des faibles d’esprit, Fuller a de grands projets pour guérir les malades. Projets qui pourraient avoir des conséquences désastreuses pour Ella et John. Après Le chagrin des vivants, Anna Hope parvient de nouveau à transformer une réalité historique méconnue en un roman subtil et puissant, entraînant le lecteur dans une ronde passionnée et dangereuse.
Anna Hope est née à Manchester. Elle a étudié à Oxford et à Londres. Après Le chagrin des vivants, La salle de bal est son deuxième roman.
Le mot du libraire
1 août 2017

Angleterre, 1911. Quelque part dans les landes du Yorkshire se trouve l'asile de Sharston. Durant un an, Anna Hope alterne les récits de trois individus : Ella et John, pensionnaires et Charles, médecin. Telle une valse, le lecteur oscillera entre les espoirs, les rêves et les ressentiments profonds de chacun des personnages. Au milieu de la piste, on assiste à cette farouche volonté de guérir l'humanité par la danse et la pratique activités physiques, et l'on découvre que la tendresse peut naître et s'épanouir de bien des façons. Où se trouve la plus grande part d'ombre finalement ? Inspiré de faits réel et de l'histoire personnelle de l'auteur, La Salle de bal de Anna Hope est un beau roman qui mêle les récits individuels des protagonistes qui luttent pour leur liberté, à une réflexion sur l'eugénisme scientifique.

26 juillet 2017

Et ils dansent...

Internée à l'hiver 1911 dans un asile du Yorkshire pour avoir brisé une vitre de l'atelier où elle travaillait, Ella découvre un monde qui lui était jusqu'alors inconnu. Passé la première surprise, elle se fait vite à la routine de l'institution, guère différente de celle qu'elle menait jusque là. Bien que les hommes et les femmes soient séparés au quotidien, ils se retrouvent le vendredi soir dans la salle de bal de l'institut. C'est là qu'elle rencontre John, un irlandais taciturne et mélancolique qui a du mal à se remettre de la mort de sa fille. Sous l'œil du Docteur Fuller aux motivations troubles, leur amour naissant aux sons de l'orchestre de la salle de bal est peut-être menacé. Après "Le chagrin des vivants", Anna Hope offre au lecteur une nouvelle histoire pleine de délicatesse. Témoins des changements de l'avant première guerre mondiale, où l'Angleterre se retrouve fascinée par les théories eugénistes, ses personnages Ella et John naviguent en eaux troubles. Avec beaucoup de douceur et de sensibilité au milieu du chaos, "La salle de bal" est un très beau roman d'amour qui ne laisse pas indifférent.
S'identifier pour envoyer des commentaires.
Infos disponibilités
  • 48 051 références en stock, expédiées aujourd'hui ou demain
  • Pas en stock, mais expédié sous 4 à 7 jours ouvrés
  • Épuisé, non publié ou non commercialisé
  • À paraître