Identifiez-vous
Panier (0) articles

Voir le panier

Avis de libraire

Olivier C.

Fontaine Sèvres

Olivier C.
Kiosque, roman
En stock, expédié aujourd'hui 19,00 €
Jean Rouaud

Un vendeur n'est pas nécessairement un vulgaire boutiquier , un écrivain peut toujours se dissimuler sous l'habit d'un kiosquier. Jean Rouaud , prix Goncourt 1990 fût durant sept années marchand de journaux à Paris . Ce boulot sans qualification n'était pas une punition , un obstacle à son désir d'écrire , mais plutôt une étape , un travail préparatoire en quelque sorte... Au kiosque s'invite le monde et son théatre ; là , la comédie humaine déploie ses beautés et ses naufrages , sa routine comme ses excès . Jean Rouaud raconte les clients , les habitués , ses collègues et ses anciens patrons avec un talent , une distance pleine de finesse et d'ironie. Son sérieux , sa sagesse , sa sociabilité lui permettent un courageux regard bienveillant sur ses lointaines ouailles. Aujourd'hui, quant s'effacent peu à peu les kiosques , ce récit provoque une profonde nostalgie teintée d'amertume . Plus que jamais , lire les journaux demeure la dernière élégance.

Le discours
En stock, expédié aujourd'hui 16,00 €
Fabrice Caro

Se marier est souvent une erreur , assister à un mariage toujours une corvée , mais devoir prononcer un discours pour les noces de sa soeur est le pire du plus mauvais des cadeaux empoisonnés . Adrien , la quarantaine piteuse , est contraint par son futur beau-frère à préparer ce vaste et douloureux programme . Et faire l'éloge de la vie à deux est une potion d'autant plus amère pour Adrien puisqu'il vient juste d'être sèchement largué , dernier épisode d'un long chapelet de râteaux amoureux ...
Auteur réputé de bandes-dessinées , Fabrice Caro mitonne dans ce roman un véritable humour burlesque , une émotion , une humanité bienveillante , une profondeur sans se prendre au sérieux . On lit " Le Discours " comme un hommage aux indécis , aux maladroits , aux anti-héros , aux hors-jeux , au dernier choisi dans les équipes de foot . Voila enfin un roman qui rend heureux !

L'été des quatre rois
En stock, expédié aujourd'hui 22,90 €
Camille Pascal

" Un homme intelligent est un homme de son temps " mais le roi de France , Charles X ne semble pas y croire. Aussi la Révolution éclair de juillet 1830 le laisse surpris comme par une pluie d'orage. Sur le modèle de la " Semaine Sainte " de L Aragon , C Pascal retrace dans ce roman historique ces journées révolutionnaires et la traversée de la Normandie vers exil anglais du dernier roi Bourbon . Ce roman s'organise comme un journal de bord des divers protagonistes de ce bouleversement politique. A Saint-Cloud règne la cour , le roi, sa famille , son gouvernement . A Paris la ville fermente de ses oppositions , le monde des affaires , les libéraux, une majeure partie du monde intellectuel et artistique. Tous craignent les débordements de la population parisienne, force malléable mais imprévisible. Le Duc d'Orléans futur Louis - Philippe s'invite en arbitre puis en recours. Fin connaisseur des arcanes du pouvoir C Pascal distille les grandeurs , les manoeuvres , les errements et les bassesses de chacun, avec une précision , une véritable érudition d'historien que renforcent un talent , une jubilation d'écrivain. Le lecteur jongle alors avec plaisir parmi les Grands de ce monde là . Royalissime donc parfois , Brillantissime bien souvent.

L’hiver du mécontentement
En stock, expédié aujourd'hui 18,00 €
Thomas B. Reverdy

Une génération après la fin de la Seconde Guerre mondiale , la Grande-Bretagne est devenu lasse de sa splendeur passée , fatiguée des efforts économiques et humains qu'elle ne peut plus assumer. L'impéritie des gouvernements travaillistes et un Premier ministre Callaghan sans autorité , condamnent le pays aux grèves , aux émeutes urbaines , à la faillite. Londres brûle sous l'énergie des CLash et des Sex Pistols , sous la noirceur de Joy Division . L' hiver 1978-79 est l'acmé de ce Burn-out national . Thomas Reverdy décrit cette fin d'un monde a travers une jeune comédienne s'essayant au rôle de Richard 111 et un pianiste de jazz en expectative face aux événements. Une infinie tendresse , une distance amusée, l'esprit du cool protègent ces jeunes anglais de la brutalité des temps ; car; en embuscade , bien coiffée , impeccablement souriante , une Dame de fer attend simplement le pouvoir qui lui sera servi sur un plateau. Désormais et pour un long moment , l'indifférence aux pauvres , l'âpreté aux gains seront les seules valeurs ; la City pourra célébrer la fée magicienne Margaret. Pour leur résistance passive face à ce basculement libéral , Reverdy nous confesse que nombre d'anglais méritent l'élan de nos coeurs . A part peut-être Madame Thatcher !

Tour de France des villes incomprises / partez à découverte des villes qui ne font pas rêver mais qu
En stock, expédié aujourd'hui 6,40 €
Noyoux, Vincent

Vous rêviez de Syracuse, de Veracruz ou de Dubaï, vous allez adorer connaitre Maubeuge, Guéret, Vierzon et autres lieux hors des sentiers battus ... " Qu' importe des iles enchantées où nul ne vous désire " évoquait déjà Chateaubriand . Là, dans ces villes délaissées, il n'y a pas de touriste abandonné, de visiteur esseulé, la rencontre est la première aventure. Avec une moquerie sans animosité, un humour distillé en rafale, Vincent Noyoux ouvre au voyageur l'appétit de la curiosité. Derrière la vie calme et la banalité des lieux, des gens vivent, s'y plaisent et aiment partager leurs connaissances. Là, on découvre toujours un musée singulier et presque vide, une usine, un monument quasi remarquables , un restaurant accueillant où le client n'est pas considéré comme un tiroir-caisse juste bon à être plumé. De " ces villes qui ne font pas rêver " Vincent Noyou donne même le goût d'un " Reviens-y " , et le lecteur qui a peut-être ouvert ce livre à reculons est " déçu en bien " comme disent les Suisses , apprend-on...