Identifiez-vous
Panier (0) articles

Voir le panier

Fiche livre
Camarade papa
19,00 €
Camarade papa
De
Le nouvel Attila
Résumé
Une histoire de la colonisation comme on ne l’a jamais lue.
1880. Un jeune homme, Dabilly, fuit la France et une carrière toute tracée à l’usine pour tenter l’aventure coloniale en Afrique. Dans une « Côte de l’Ivoire » désertée par l’armée française, quelques dirigeants de maisons de commerce négocient avec les tribus pour faire fructifier les échanges et établir de nouveaux comptoirs. Sur les pas de Dabilly, on découvre une terre presque inexplorée, ses légendes, ses pactes et ses rituels…

Un siècle plus tard, à Amsterdam, un gamin d’origine africaine raconte le monde postcolonial avec le vocabulaire de ses parents communistes. Lorsque ceux-ci l’envoient retrouver sa grand-mère et ses racines en Afrique, il croise les traces et les archives de son ancêtre.

Ces deux regards, celui du blanc sur l’Afrique et celui du noir sur l’Europe, offrent une histoire de la colonisation comme on ne l’a jamais lue. Gauz fait vivre des personnages tout en contrastes, à la lumière solaire, dans une fresque ethnologique pétrie de tendresse et d’humour.
Caractéristiques du livre
  • Date de parution :
  • Editeur : Le nouvel Attila (24/08/2018)
  • Nombre de pages : 192
  • ISBN: 978-2-37100-023-0
Gauz (Auteur) a également contribué aux livres…
Debout-payé Debout-payé Gauz
Indisponible sur notre site
Lire la suite
Debout-payé Debout-payé Gauz
En stock, expédié demain 6,90 €
Lire la suite
Debout payé Debout payé Gauz
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 17,00 €
Lire la suite
Avis des lecteurs
Alex-Mot-à-Mots image du profil

Le grand soir, camarades, c’est pour demain ! Ainsi pense l’enfant à Amsterdam qui nous raconte son histoire.

Gavé des mots révolutionnaires de ses parents dont il ne comprend pas le toujours sens quand il agglomère deux noms pour former un mot valise qui ressemble vaguement à un terme entendu, il se rend en Afrique dans sa famille car son père ne peut plus l’élever seul.

Ces chapitres avec le parlé si particulier de l’enfant alternent avec le récit de la vie de Dabilly, jeune homme pauvre qui se rend en Côte d’Ivoire mener la vie de colon.

Dabilly découvre les us et coutumes du peuple ivoirien. Certaines légendes sont racontées dans des chapitres à part.
Un livre protéiforme qui m’a fait sourire parfois (ah, le Grand Soir révolutionnaire dans la bouche d’un enfant…).

Certains passages m’ont moins parlé, comme certaines descriptions. J’ai aimé découvrir certaines légendes. Un roman vraiment très différent du précédent de l’auteur.
L’image que je retiendrai : Celle de la salle de classe de Côte d’Ivoire où se rend le garçon doté d’un poste de télévision que les enfants regardent du matin au soir.

https://alexmotamots.fr/camarade-papa-gauz/

+ donner votre avis