Dans un réseau de 8 librairies indépendantes, choisissez en un clic votre librairie Fontaine :



PARTAGER
Date de publication
Éditeur
Éditions Gallmeister
Collection
Americana
Nombre de pages
800
EAN13
9782351781036
ISBN
978-2-35178-103-6
LA FEMME QUI AVAIT PERDU SON ÂME
De BOB SHACOCHIS
Traduit par FRANÇOIS HAPPE
Éditions Gallmeister
28,00
Présentation
Jackie Scott, alias Renee Gardner, aussi connue sous le nom de Dottie Chambers ou Dorothy Kovacevic, est retrouvée morte au bord d’une route en Haïti. Qui était-elle réellement et dans quelles circonstances vient-elle de disparaître ce jour de 1998 ? Nombreux sont les hommes qui aimeraient répondre à ces questions et comprendre cette femme qui les obsède. De l’avocat Tom Harrington au membre des forces spéciales américaines Eville Burnette, chacun tente de rassembler les pièces du puzzle. Mais comment percer le mystère de cette fille de diplomate, familière depuis toujours de ceux qui façonnent l’histoire du monde dans l’ombre des gouvernements.



La femme qui avait perdu son âme est une fresque envoûtante qui traverse cinq décennies de l’histoire d’un père et de sa fille. Entre roman d’amour et thriller, Bob Shacochis nous entraîne à travers les conflits du monde moderne sur les traces d’une héroïne inoubliable.

Ce livre, finaliste du Prix Pulitzer en 2014 et lauréat du Dayton Literary Peace Prize or Fiction, est considéré comme le Grand Roman Américain de l’ère post-11 septembre.
Le mot du libraire
4 février 2016

Une femme est assassinée sur un bord de route en Haïti. Elle se révélera mystérieuse, aux multiples identités, aux multiples personnalités. Ce livre s'ouvre sur une enquête autour d'elle et de sa mort pour nous plonger progressivement dans une histoire d'une ampleur à la fois politique, sociale, familiale et historique. Ce livre est un monument. 800 pages d'aventures, de suspens et de secrets de famille! Il ne faut surtout pas raconter cette trame serrée qui résonne sur cinquante ans d’histoire, de haine, de vengeance et de croisade : la lectrice ou le lecteur prendra un immense plaisir à découvrir, plus ou moins progressivement, la manière dont les personnages muent, se dévoilent ou au contraire se dissimulent, changent de nom et parfois de vie, au gré de longs flash-backs et d’incisifs flash-forwards fort habilement agencés.

3 février 2016

Allier avec autant de maitrise thriller politique, roman d'espionnage, fresque historique et roman psychologique relève de la gageure. Bob Shacochis a pris son temps, 10 ans, mais a réussi ce tour de force. Cette femme qui a perdu son âme s'appelle Scotie, Dottie, Doroty, Renee et peut-être d'autres noms encore. Elle parle sept, huit langues, semble être allée partout où il est possible d'aller et son passé est une carte de visite dont elle change régulièrement. Lunatique, frivole ou sérieuse, elle échappe à toute les tentatives que les hommes qu'elles croisent font pour la cerner. Mais elle a perdu son âme, dit-elle, sans que l'on sache si elle prend ça au sérieux. A Haïti à la fin des années 1990, dans le chaos de l'occupation Américaine où les coups d'Etat se fomentent aussi vite qu'ils s'évaporent, un homme vient enquêter sur la disparition de cette femme. Retrouvée morte, une balle dans la tête, au milieu d'une route de campagne. Il serait vain d'essayer de résumer ne serait-ce qu'un seul des fils qui conduisent le récit, éclaté entre différentes époques, en différents lieux. A l'instar des personnages, on navigue à vue, on essaye de reconnaitre les pièces du puzzle et une fois posée la dernière, on voudrait tout recommencer. Un immense roman.
S'identifier pour envoyer des commentaires.
Infos disponibilités
  • 49 604 références en stock, expédiées aujourd'hui ou demain
  • Pas en stock, mais expédié sous 4 à 7 jours ouvrés
  • Épuisé, non publié ou non commercialisé
  • À paraître