Dans un réseau de 8 librairies indépendantes, choisissez en un clic votre librairie Fontaine :



PARTAGER
Date de publication
Éditeur
Éditions de L'Olivier
Collection
Littérature étrangère (1)
Nombre de pages
276
EAN13
9782879298702
ISBN
978-2-87929-870-2
POURQUOI ÊTRE HEUREUX QUAND ON PEUT ÊTRE NORMAL ?
De JEANETTE WINTERSON
Éditions de L'Olivier
21,00
Présentation
La vie mode d'emploi
" J'ai lutté à mains nues quasiment toute ma vie. [...] Je suis un écrivain ambitieux. J'ai essayé d'échapper à l'idée selon laquelle les femmes écrivent toujours sur "l'expérience" – dans les limites de ce qu'elles savent – contrairement aux hommes qui écrivent sur ce qui est grand et audacieux. Pourquoi une femme devrait-elle être cantonnée à quoi que ce soit par qui que ce soit ? "
Dans Pourquoi être heureux quand on peut être normal ?, sorti en Angleterre il y a quelques mois, le personnage n'en est plus un. Il s'agit de l'auteur, Jeanette Winterson. Elle écrit sans fard le " roman vrai " d'une vie : la rigueur mystique d'une mère adoptive à l'esprit étroit, l'Angleterre des années 60, les démons de la dépression. Comment devient-on écrivain alors qu'on se destinait à entrer dans les ordres ? Winterson nous raconte sa trajectoire hors du commun. Dans une maison interdite aux livres, elle a su malgré tout nourrir et préserver la toute-puissance de l'imaginaire.
Ce texte exceptionnel est surtout le récit d'une quête d'identité, celle de Jeanette et, à travers elle, de toutes les femmes engagées dans la bataille pour leur liberté. Mères, amantes, amies, écrivains, modèles, adorées ou honnies, Winterson leur rend hommage dans ces mémoires d'une jeune fille issue du prolétariat de Manchester.
Le mot du libraire
17 septembre 2012

Pourquoi être heureux quand on peut être normal ?

Pourquoi être heureux quand on peut être normal ? On les imagine nombreux, ceux qui ont du répondre à cette déconcertante question, désireux d'assumer leur choix de vie face à leurs proches. Et ce, quelle que soit la forme que prend cette interrogation. Revêtant ici l'aspect d'une boutade, elle révèle l'angoisse du rejet au nom de la liberté d'être et de vivre tel qu'on l'entend. La liberté de vivre, Jeanette Winterson, figure incontournable du féminisme britannique et lesbienne assumée, l'a voulue autant que l'a rejetée sa mère adoptive, l'hallucinante Mrs. Winterson. Coincée dans ses névroses, cette folle de la religion, dépressive et insomniaque n'a jamais su comment s'armer pour le bonheur. Dans ce superbe roman autobiographique, l'auteur lui rend hommage. Il en résulte un texte extrêmement touchant, non dénué d'humour, qui s'articule aussi bien autour des émois et des passionslittéraires et amoureusesde la narratrice que des deux énigmatiques figures maternelles (Mrs. Winterson, la mère adoptive, et l'autre, la mère biologique absente) qui ont nourri ses écrits. Vous l'aurez compris, ce livre est une quête, celle des origines et celle de l'indépendance, et ceux qui l'ont portée, ce sont les auteurs : Jane Austen, Gertrude Stein, William Shakespeare, T.S. Eliot... Ilset ellessont nombreux. De véritables guides pour Jeanette Winterson qui, elle-même tombée dans la dépression, fut sauvée par ce qu'elle partage de plus précieux avec eux : l'amour de l'écriture, bien sûr.
S'identifier pour envoyer des commentaires.
Infos disponibilités
  • 49 767 références en stock, expédiées aujourd'hui ou demain
  • Pas en stock, mais expédié sous 4 à 7 jours ouvrés
  • Épuisé, non publié ou non commercialisé
  • À paraître