Dans un réseau de 8 librairies indépendantes, choisissez en un clic votre librairie Fontaine :



PARTAGER
Date de publication
Éditeur
Seuil
Collection
Cadre rouge
Nombre de pages
384
EAN13
9782021453669
ISBN
978-2-02-145366-9
LE DERNIER BAIN DE GUSTAVE FLAUBERT, ROMAN
De RÉGIS JAUFFRET
Seuil
21,00
Présentation
Le 8 mai 1880 au matin Gustave Flaubert prend un bain… et meurt peu après dans son cabinet de travail d’une attaque cérébrale sans doute précédée d’une crise d’épilepsie dont il était coutumier.
Souvenirs, regrets, frustrations traversent alors l’esprit de l’écrivain. Certains de ses personnages, telle Emma Bovary, lui apparaissent et le poursuivent comme des fantômes, lui reprochant le sort qu’il leur a réservé tandis qu’il marine dans l’eau qui peu à peu se refroidit.
Ce n’est qu’un aspect de ce roman-biographie dans lequel Régis Jauffret raconte la vie de Flaubert depuis sa naissance en partant de la visite du Musée Gustave Flaubert et de l’histoire de la médecine situé à Rouen dans l’appartement même de son père Achille Cléophas, chirurgien en chef dudit hôpital, où il passa toute son enfance jusqu’à l’âge de 24 ans. Véritable tour de force cette biographie non pieuse, l’auteur laisse sa part à la fiction qui intervient dans les interstices des documents dont on dispose. Comme l’écrivait Flaubert lui-même quand il préparait Salammbô : « Si je ne peux
prouver que c’est la vérité, je veux du moins qu’on ne puisse prouver le contraire. »
Lassé de tous ces livres qui ânonnent en paraphrasant à longueur de
page sa correspondance, R. Jauffret a essayé d’aller plus loin que les
traces qui nous restent – romans, documents autobiographiques,
textes à son sujet d’auteurs qui lui étaient contemporains – en usant
de la fiction comme d’un outil, afin d’« imaginer pour en savoir
davantage que le réel ne sait ».
Le mot du libraire
12 mars 2021

Régis Jauffret raconte Gustave Flaubert avec la liberté du romancier . Dans cette biographie imaginaire - personnages de fiction et réels mélangés - le père d'Emma Bovary se révèle un héros multiple , paradoxal , toujours surprenant . Ainsi on découvre un " ours " réfugié dans son " gueuloir " de Croisset mais aussi attiré vers Paris pour des virées mondaines ; ballotté toujours entre la Normandie et le désir d'Orient ; partagé entre la fréquentation des femmes et les amitiés masculines - ou l'inverse s'amuse R Jauffret -. Rentier , amateur de bonne chère Flaubert vitupère pourtant sans cesse contre les moeurs bourgeoises ; homme aimant , attentionné avec sa famille , sa mère , sa nièce Caroline , il se permet d'être dur , féroce , méprisant avec les fâcheux , " jamais gentil avec les cons " ... Bref , ce Flaubert est vraiment trop ; trop extravagant , trop fougueux , palpitant sans arrêts , incorrigible bavard en société , mais surtout travailleur acharné, besogneux du style à l'excès , souffreteux et misanthrope . Admiratif et envieux , son ami Maxime Du Camp lui soupirait " ton talent t'emporte ... " Régis Jauffret , lui , pardonne à Flaubert sa démesure parce qu'elle est le prix à payer pour incarner l'écrivain absolu .
S'identifier pour envoyer des commentaires.
Infos disponibilités
  • 49 726 références en stock, expédiées aujourd'hui ou demain
  • Pas en stock, mais expédié sous 4 à 7 jours ouvrés. Des difficultés de réimpression et d’acheminement peuvent donner lieu à un délai additionnel de 2 semaines.
  • Épuisé, non publié ou non commercialisé
  • À paraître