Identifiez-vous
Panier (0) articles

Voir le panier

Fiche livre
L'homme qui aimait les chiens, Traduit de l'espagnol (Cuba) par René Solis et Elena Zayas
24,50 €
L'homme qui aimait les chiens
Traduit par , Elena Zayas
Anne-Marie Métailié
Résumé
En 2004, à la mort de sa femme, Iván, écrivain débutant et responsable d’un misérable cabinet vétérinaire de La Havane, revient sur sa rencontre en 1977 avec un homme mystérieux qui se promenait sur la plage avec deux lévriers barzoï.
Après quelques conversations, « l’homme qui aimait les chiens » lui fait des confidences sur l’assassin de Trotski, Ramón Mercader, qu’il semble connaître intimement. Grâce à ces confidences, Iván reconstruit les trajectoires de Lev Davidovich Bronstein, appelé aussi Trotski, et de Ramón Mercader, connu aussi sous le nom de Jacques Mornard, et la façon dont ils sont devenus victime et bourreau de l’un des crimes les plus révélateurs du XXe siècle.
Il suit ces deux itinéraires, à partir de l’exil de l’un et de l’enfance de l’autre, et leur rencontre à Mexico. Ces deux histoires prennent tout leur sens lorsque le Cubain y projette ses aventures privées et intellectuelles dans la Cuba contemporaine. Leonardo Padura, dans une écriture puissante, fait, à travers des personnages ambigus et convaincants, l’histoire des conséquences du mensonge idéologique et de sa force de destruction sur l’utopie la plus importante du XXe siècle et de ses retombées actuelles dans la vie des individus, en particulier à Cuba.
Caractéristiques du livre
  • Date de parution :
  • Editeur : Anne-Marie Métailié (20/01/2011)
  • Collection : Bibliothèque Hispano-Américaine
  • Nombre de pages : 672
  • ISBN: 978-2-86424-755-5
Leonardo Padura (Auteur) a également contribué aux livres…
Ce qui désirait arriver Ce qui désirait arriver Leonardo Padura
En stock, expédié aujourd'hui 7,40 €
Lire la suite
Les Brumes du passé Les Brumes du passé Leonardo Padura
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 12,00 €
Lire la suite
L'homme qui aimait les chiens L'homme qui aimait les chiens Leonardo Padura
En stock, expédié aujourd'hui 9,50 €
Lire la suite
Le palmier et l'étoile Le palmier et l'étoile Leonardo Padura
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 12,00 €
Lire la suite
L'homme qui aimait les chiens L'homme qui aimait les chiens Leonardo Padura
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 14,00 €
Lire la suite
Adios Hemingway Adios Hemingway Leonardo Padura
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 9,00 €
Lire la suite
René Solis (Traduction) a également contribué aux livres…
Moronga Moronga Horacio Castellanos Moya
En stock, expédié aujourd'hui 22,00 €
Lire la suite
Le rêve du retour Le rêve du retour Horacio Castellanos Moya
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 17,00 €
Lire la suite
La Servante et le catcheur La Servante et le catcheur Horacio Castellanos Moya
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 10,00 €
Lire la suite
L'homme qui aimait les chiens L'homme qui aimait les chiens Leonardo Padura
En stock, expédié aujourd'hui 9,50 €
Lire la suite
L'Épreuve de l'acide L'Épreuve de l'acide Élmer Mendoza
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 18,00 €
Lire la suite
Le Cercle des douze Le Cercle des douze Pablo de Santis
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 10,00 €
Lire la suite
Elena Zayas (Traduction) a également contribué aux livres…
La transparence du temps La transparence du temps Leonardo Padura Fuentes
En stock, expédié aujourd'hui 23,00 €
Lire la suite
L'homme qui aimait les chiens L'homme qui aimait les chiens Leonardo Padura
En stock, expédié aujourd'hui 9,50 €
Lire la suite
Socrate, Enseigner, ce paradoxe Socrate, Enseigner, ce paradoxe Walter Omar Kohan
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 16,00 €
Lire la suite
L'affaire de la veuve noire L'affaire de la veuve noire Jero Salmerón
Indisponible sur notre site
Lire la suite
MEXICO , QUARTIER SUD, nouvelles MEXICO , QUARTIER SUD, nouvelles Guillermo Arriaga
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 6,60 €
Lire la suite
Empereurs des ténèbres, roman Empereurs des ténèbres, roman Ignacio Del Valle
Indisponible sur notre site
Lire la suite
Avis des lecteurs
Alex-Mot-à-Mots image du profil

Voilà trois histoires dans un seul roman.

L'histoire de Lev Davidovitch Trotski, d'abord, depuis son départ forcé d'URSS jusqu'à sa mort. Nous suivons le banni pas à pas et devinons sa peur d'un attentat contre sa vie. Car, même loin de Staline, il a très bien compris son ennemi et ses tactiques politiques.

Nous lisons, en alternance, la préparation de son futur assassin, depuis le moment où il a accepté sa mission. Jamais il ne doute du plan mis en place, toujours il obéit aux ordres et à sa mère avec qui il a une relation d'amour-haine.

Enfin, l'écrivain, cubain, nous raconte sa vie dans cette dernière île communiste et ses désillusions d'homme et d'auteur.

Près de 30 ans après la chute du mur de Berlin, nous lecteur, percevons les mensonges de l'Histoire, la folie de Staline et la future faillite du régime communiste.

Ce roman remet toute cette Histoire en perspective : l'idéologie communiste a bouleversé la vie de millions de personnes et pas seulement en Union soviétique.

Tous ont été manipulé par la propagande soviétique à un niveau ou a un autre, et des millions y ont laissé leur vie. Même l'assassin de Trotski, qui avait obéit à un ordre du Petit Père des Peuples, se verra emprisonné puis empoisonné à l'uranium à petites doses.

Pourtant, en refermant cette somme "romancée", je ne ressens pss de compassion pour les acteurs de ce drame comme le souhaiterai l'auteur. Plutôt un sentiment de beau gâchis.

L'image que je retiendrai :

Celle des barzoïs courant sur la plage.

http://motamots.canalblog.com/archives/2012/01/11/22472162.html

Gwenaëlle image du profil

De l’écrivain cubain, Léonardo Padura, on connait surtout le personnage de Mario Conde, le privé de la Havane. Un autre héros de polar récurrent et très attachant…

Dans L’homme qui aimait les chiens, l’écrivain change de registre. Il suit l’itinéraire de deux hommes qui ont marqué l’histoire. Le premier, Léon Trotski est, au moment où débute le récit, un homme poursuivi par la haine de Staline, qui a fait de lui un exilé, un paria. De la Turquie jusqu’au Mexique en passant par la Norvège, Trotski et les siens sentent, peu à peu, l’étau se resserrer, d’intimidations en menaces. Accusé des pires maux par une machine de propagande à la botte du dictateur, sans soutien ni moyen de se défendre, le fondateur de la IVème internationale sent la fin approcher…

Yv image du profil

Voilà donc ce gros roman (671 pages, en comptant les remerciements, importants) ! Celui qui m'a empêché de lire et donc de chroniquer d'autres livres pendant une bonne semaine (j'avais un peu d'avance et donc vous n'avez pas été privé des mes billets. Ouf !) Le lecteur qui, comme moi, se dit que sur une telle quantité de pages, il peut en passer quelques unes voire plusieurs, pour avancer plus vite se trompe. Ce roman est tellement dense, que chaque mot compte et que même si l'on a envie d'aller vite, Leonardo Padura, par je ne sais quel prodige, nous oblige à le lire mot à mot.

+ donner votre avis