Identifiez-vous
Panier (0) articles

Voir le panier

Fiche livre
Le dit du mistral
19,00 €
Le dit du mistral
Le Tripode
Résumé
Après une nuit de violent orage, un homme voit toquer à la porte de sa maison de campagne Monsieur Sécaillat, le vieux paysan d’à-côté. Qu’est-ce qui a pu pousser ce voisin secret, bourru, généralement si avare de paroles, à venir jusqu’à lui ? L’homme lui apporte la réponse en le conduisant dans leur champ mitoyen : emporté par la pluie violente et la terre gorgée d’eau, un pan entier d’un ancien mur de pierres sèches s’est éboulé. Or, au milieu des décombres et de la glaise, surgissent par endroits de mystérieux éclats de poterie. Intrigués par leur découverte, les deux hommes vont décider de mener une fouille clandestine, sans se douter que cette décision va chambouler leur vie.
S’il se nourrit des œuvres de Giono et de Bosco, Le Dit du Mistral n’est pas un livre comme les autres. C’est le début d’un voyage, un roman sur l’amitié, la transmission, sur ce que nous ont légué les générations anciennes et ce que nous voulons léguer à celles à venir. C’est un récit sur le refus d’oublier, une invitation à la vie où s’entremêlent histoires, légendes et rêves. C’est une fenêtre ouverte sans bruit sur les terres de Provence, la photographie d’un univers, un télescope aimanté par les dieux.
Caractéristiques du livre
  • Date de parution :
  • Editeur : Le Tripode (20/08/2020)
  • ISBN: 978-2-37055-239-6
Avis des lecteurs
Sylvain T. image du profil
(Fontaine Luberon)

Chaque rentrée littéraire, nous nous attendons à être surpris, ouvrir un livre est se dire : « je la tiens, ma perle de cette année ! » Et quelle perle..! Une pierre (précieuse et loin d’être sèche !), un lumineux petit pavé dans la marre romanesque de cette rentrée… Après un violent orage, Monsieur Sécaillat vient toquer à la porte de son voisin, le narrateur, pour lui faire part de sa découverte après l’effondrement du mur séparant leur deux propriétés. Ces deux protagonistes, qui n’entretenaient guère contact, se voient embarqués dans une fouille archéologique clandestine qui changera leur vie… Un chat aux pattes de hussard, des légendes, des mythes et ce pays de Provence qu’est le Luberon nous est ici conté avec une rare émotion, servit par une merveilleuse langue hybride, mi française, mi provençale, où Giono, Bosco, Mistral et Pagnol se joignent à cette symphonie pour notre plus grand bonheur. Sa chante, sa crépite, sa souffle, Olivier Mak-Bouchard nous emporte avec lui dans ce voyage à travers le temps et l’espace, nous invitant à prendre, tel Syrius, un peu de hauteur afin de contempler cette terre qui lui est si chère, ballotée par cet indomptable Mistral, tout en nous rappelant à juste titre notre petitesse face au cosmos… (N’est ce pas la définition du Sublime chère à Longin..?) Plus qu’un (premier) roman, c’est une fable mythologique, « un bel mentir » qui nous rappelle à juste titre la justesse de cette sagesse païenne et ancestrale de nos ainés, une bouffée d’air frais, une parenthèse enchantée en ces temps difficiles. Et fatche ! Que ça m’a plu !

Pauline S. image du profil
(Fontaine Haussmann)

Le dit du mistral est une histoire d'amitié entre voisins, c'est aussi l'histoire d'une fabuleuse découverte dans un champ de cerisiers après un orage. Les fouilles commencent, secrètement, le chat appelé Le hussard n'est jamais loin, que vont-ils découvrir ? Une extraordinaire porte s'ouvre sur le monde des anciens entre contes, mythes et légendes. Eau, air, terre, feu les éléments et toutes leurs forces sont bien là.
Olivier Mak-Bouchard signe un premier roman prenant et attachant sur les terres de Provence, le mistral souffle.

Jessy F. image du profil
(Librairie Mots et Images)

Un éboulement après un violent orage, un chat surprenant, des tessons de poterie sans âge...Qu'on bien pu découvrir les deux compères? Un roman étonnant qui vous emporte en Provence où légendes et histoires se côtoient et s’entremêlent...

Alex-Mot-à-Mots image du profil

J’ai aimé le Hussard, le chat du couple, avec ses pattes de la couleur des bottes du Hussard sur le toit.

J’ai aimé creuser avec Monsieur Sécaillat et le narrateur ; découvrir avec eux des trésors enfouis.

J’ai aimé que l’auteur raconte en parallèle certaines légendes du Mont Ventoux.

Les vertus curatives de la source ne m’ont pas convaincues, mais l’important est d’y croire.

J’ai aimé qu’au cours de ma lecture, l’auteur m’emmène au cœur du Lubéron et de son histoire.

Un roman qui prolonge magnifiquement l’été.

L’image que je retiendrai :

Celle des sandwichs partagés par Monsieur Sécaillat et le narrateur lors de leurs interminables journées de fouilles secrètes.

https://alexmotamots.fr/le-dit-du-mistral-olivier-mak-bouchard/

+ donner votre avis