Dans un réseau de 8 librairies indépendantes, choisissez en un clic votre librairie Fontaine :



PARTAGER
Date de publication
Éditeur
Mercure de France
Collection
Bibliothèque étrangère
Nombre de pages
292
EAN13
9782715254022
ISBN
978-2-7152-5402-2
L'HOMME EN ROUGE
Mercure de France
23,80
Présentation
On pourrait commencer, prosaïquement, par ce qui peut être décrit comme une robe de chambre. Rouge — ou plus exactement écarlate — et allant du cou jusqu’à la cheville, laissant voir des ruchés blancs aux poignets et à la gorge... Est-ce injuste de commencer par ce vêtement, plutôt que par l’homme qui le porte? Mais c’est ainsi représenté et ainsi vêtu que nous nous souvenons de lui aujourd’hui. Qu’en eût-il pensé? En aurait-il été rassuré, amusé, un peu offusqué?

«L’homme en rouge», peint par John Sargent en 1881, s’appelait Samuel Pozzi. Né à Bergerac en 1847, il allait vite devenir à Paris LE médecin à la mode, particulièrement apprécié des dames de la bonne société en tant que chirurgien et gynécologue. Beaucoup d’entre elles, dont Sarah Bernhardt, étaient aussi ses maîtresses et le surnommaient «L’Amour médecin».
À travers sa vie privée, pas toujours heureuse, et sa vie professionnelle, exceptionnellement brillante, c’est une vision en coupe de la Belle Époque qu’on va découvrir sous le regard acéré de Julian Barnes. Il y a d’une part l’image classique de paix et de plaisirs et, de l’autre, les aspects sombres d’une période minée par l’instabilité politique, les crimes et les scandales.
Un grand récit.
Le mot du libraire
11 septembre 2020

5

Voilà un essai qui se lit comme un roman ! Qui mieux que le génial Julian Barnes pour décrire la littérature et les arts français (et anglais) au tournant des XIXème et XXème siècles ?? Voilà donc un essai sur la Belle Epoque qui tourne autour de trois personnages : le comte Robert de Montesquiou, le prince Edmond de Polignac, et surtout Samuel Pozzi, médecin mondain, premier à occuper la chaire de gynécologie à l'Académie de Médecine : le vrai sujet du livre, "L'Homme en rouge". C'est érudit, fin et brillant; une étude fouillée sans être platement universitaire, fourmillant d'anecdotes et de citations de Sarah Bernhardt, Whistler, Huymans, Oscar Wilde... Le plus français des écrivains anglais nous enchante avec cette promenade littéraire et picturale. Saupoudrez de English humor...et vous aurez le livre le plus intelligent et le plus réjouissant de la Rentrée !

26 août 2020

Si les termes "dandysme " , "décadence", "Fin de siècle", "snobisme","duchesse"...titillent votre intérêt , plongez-vous immédiatement dans la lecture de "L'homme en rouge" de Julien Barnes. Cet ouvrage s'articule autour d'une simple visite à Londres en 1885 pour "shopping intellectuel et esthétique" de trois personnalités parisiennes, le prince de Polignac , Robert de Montesquiou et Samuel Pozzi " l'homme en rouge " du titre, brillant chirurgien gynécologue, amateur d'art , grand collectionneur, plus grand séducteur encore , justement dénommé "l'amour médecin". Cheminant à travers les relations de ce trio, Julien Barnes dresse un savoureux croquis de cette surprenante " Belle époque " à la fois brillante et sombre, puritaine et volage, au goût aristocratique et à l'humeur bohème, profondément patriotique voire chauvine mais où les arts ouverts sur le monde sont les plus triomphants... Usant d'un esprit moqueur sans égal , d'une érudition tout en légèreté , d'un humour urticant , l'auteur, très francophile, bien qu'anglais, s'amuse de cet " Age d'or " quand Paris et Londres s'asticotaient pour être la ville la plus civilisée et la plus spirituelle du monde.
S'identifier pour envoyer des commentaires.
Infos disponibilités
  • 48 349 références en stock, expédiées aujourd'hui ou demain
  • Pas en stock, mais expédié sous 4 à 7 jours ouvrés
  • Épuisé, non publié ou non commercialisé
  • À paraître