Identifiez-vous
Panier (0) articles

Voir le panier

Fiche livre
Mamie Luger
7,90 €
Mamie Luger
Le Livre de Poche
Résumé
Six heures du matin : Berthe, cent deux ans, canarde l'escouade de flics qui a pris d'assaut sa chaumière auvergnate.
Huit heures : l'inspecteur Ventura entame la garde à vue la plus ahurissante de sa carrière. La grand-mère au Luger vide son sac, et le récit de sa vie est un feu d'artifice. Il y est question de meurtriers en cavale, de veuve noire et de nazi enterré dans sa cave. Alors… Aveux, confession ou règlement de comptes ? Ventura ne sait pas à quel jeu de dupes joue la vieille édentée, mais il sent qu'il va falloir creuser. Et pas qu'un peu.

Poétique, réaliste, cynique, émouvant et captivant. Un texte de haute intensité drolatique et émotionnelle. Lire.

Un roman noir désopilant où il est question de guerre, de haine, d’amour et donc d’emmerdes. Le Nouveau Magazine littéraire.

Plus qu’un personnage littéraire, Mamie Luger est un symbole. Sang-froid.

D’une efficacité absolument redoutable. « Cercle noir », France Culture.
Caractéristiques du livre
  • Date de parution :
  • Editeur : Le Livre de Poche (27/05/2020)
  • Collection : Policiers
  • Nombre de pages : 384
  • ISBN: 978-2-253-24148-5
Benoit Philippon (Auteur) a également contribué aux livres…
Joueuse Joueuse Benoit Philippon, Benoit Philippon
En stock 18,00 €
Lire la suite
Joueuse Joueuse Benoit Philippon, Benoit Philippon
En stock 18,00 €
Lire la suite
Avis des lecteurs
Adèle S. image du profil
(Fontaine Passy)

Berthe, c'est une super mamie flingueuse auvergnate.
Les mecs, Berthe les connait...les monstres et les salauds tout particulièrement. Même qu'elle en fait collection sous le sol de sa cave...
A la grande surprise de l'inspecteur Ventura (pas Lino), la mémé manie le Luger et le fusil aussi bien que les mots.
Drôle, tragique, féministe et incisive, Berthe fait rire autant qu'elle fait grincer des dents (ou du dentier).

Magali S. image du profil
(Fontaine Victor Hugo)

Berthe, 102 ans, canarde les flics venus l'arrêter chez elle. Un peu plus tôt, elle tire sur son voisin et permet à un jeune couple recherché de s'enfuir. Démarre alors une garde à vue des plus inattendues, pendant laquelle Berthe va dérouler sa vie sur le ton de la confidence, auprès d'un inspecteur complètement dérouté par ce petit bout de femme qui semble avoir eu une vie qui ferait pâlir les criminels les plus aguerris.
On s'en tiendrait là, je vous dirais que j'ai lu une excellente comédie déjantée et irrévérencieuse, truffée de dialogues jubilatoires menés par cette petite bonne femme dotée d'un sens de la réparti hors du commun. J'ai ri comme une poire derrière mon masque dans le métro. MAIS. Premièrement, la plume de Benoît Philippon:ça swingue, ça fuse, ça décape. On rit à gorge déployée et on applaudit le talent de l'auteur quant à la maîtrise de la langue et des mots d'esprit. Une plume vive et intelligente. Un travail d'orfèvre. Et d'un coup, BLAM, on tombe dans la poésie au moment où on s'y attend le moins. Parce que la Berthe, elle a connu trois guerres : la Première et la Deuxième guerre mondiale. Mais surtout, elle a connu la guerre des sexes. Dans son village du Cantal, Berthe a compris très jeune qu'il lui faudrait apprendre à se prémunir de la violence des hommes. A partir de là, les aventures rocambolesques de Mémé luger se transforment en un prodigieux récit féminin, brossant le portrait d'une femme impétueuse et indépendante, résistant contre l'oppression du patriarcat.
Caustique, jouissif et poétique : un sans faute!

+ donner votre avis