Identifiez-vous
Panier (0) articles

Voir le panier

Fiche livre
Encre sympathique
16,00 €
Encre sympathique
Gallimard
Résumé
«Et parmi toutes ces pages blanches et vides, je ne pouvais détacher les yeux de la phrase qui chaque fois me surprenait quand je feuilletais l’agenda : "Si j’avais su…" On aurait dit une voix qui rompait le silence, quelqu’un qui aurait voulu vous faire une confidence, mais y avait renoncé ou n’en avait pas eu le temps.»
Caractéristiques du livre
  • Date de parution :
  • Editeur : Gallimard (03/10/2019)
  • Collection : Blanche
  • Nombre de pages : 144
  • ISBN: 978-2-07-275380-0
Patrick Modiano (Auteur) a également contribué aux livres…
Souvenirs dormants Souvenirs dormants Patrick Modiano
En stock, expédié aujourd'hui 6,20 €
Lire la suite
Rien où poser sa tête Rien où poser sa tête Françoise Frenkel
En stock, expédié aujourd'hui 7,90 €
Lire la suite
Souvenirs dormants Souvenirs dormants Patrick Modiano
En stock, expédié aujourd'hui 14,50 €
Lire la suite
Nos débuts dans la vie Nos débuts dans la vie Patrick Modiano
En stock, expédié aujourd'hui 12,00 €
Lire la suite
Remise de peine Remise de peine Patrick Modiano
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 19,90 €
Lire la suite
Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier Pour que tu ne te ... Patrick Modiano
En stock, expédié aujourd'hui 6,80 €
Lire la suite
Avis des lecteurs
Mémoire 7 Littérature -. image du profil
(Mémoire 7)

Où l'auteur renouvelle son univers sans jamais lever le voile du mystère...
Unique !
Guillaume

Nathalie M. image du profil
(Librairie Page 36)

On entre dans les ouvrages de Modiano comme dans un univers à la fois familier et étrange.
On se laisse porter des mots, comme suivre des chemins, des silhouettes au loin, dans un temps où le présent et le passé se mêlent, se chevauchent, font perdre toute notion du temps.
On croit rêver la réalité, ou s'y attacher, ou s'y attarder. On la questionne. On pense la mémoire. On pense le présent dans un rapport différent au passé, comme y chercher réponse, on ne sait à quelle question.
On pense les êtres de ce qu'on les perçoit. On croit les savoir tout en sachant pertinemment qu'on ne les sait pas. Ils échappent comme nous échappons à nous-mêmes.
Des interstices, des blancs, des oublis, des zones sombres ou d'ombre, des mots dits écrits ou lus, surgissent des éclats perçus réalité absolue, évidente, de l'instant, dans l'instant seulement.
Merveilleux ouvrage.

+ donner votre avis