Identifiez-vous
Panier (0) articles

Voir le panier

Fiche livre
Murène
21,80 €
Murène
Actes Sud
Résumé
Hiver 1956. Dans les Ardennes, François, un jeune homme de vingt-deux ans, s’enfonce dans la neige, marche vers les bois à la recherche d’un village. Croisant une voie ferrée qui semble désaffectée, il grimpe sur un wagon oublié… Quelques heures plus tard une enfant découvre François à demi mort – corps en étoile dans la poudreuse, en partie calciné.
Quel sera le destin de ce blessé dont les médecins pensent qu’il ne survivra pas ? À quelle épreuve son corps sera-t-il soumis ? Qu’adviendra-t-il de ses souvenirs, de son chemin de vie alors que ses moindres gestes sont à réinventer, qu’il faut passer du refus de soi au désir de poursuivre ?

Murène s’inscrit dans cette part d’humanité où naît la résilience, ce champ des possibilités humaines qui devient, malgré les contraintes de l’époque – les limites de la chirurgie, le peu de ressources dans l’appareillage des grands blessés –, une promesse d’échappées. Car bien au-delà d’une histoire de malchance, ce roman est celui d’une métamorphose qui nous entraîne, solaire, vers l’émergence du handisport et jusqu’aux Jeux paralympiques de Tokyo en 1964.
Caractéristiques du livre
  • Date de parution :
  • Editeur : Actes Sud (21/08/2019)
  • Collection : ROMANS, NOUVELLES
  • Nombre de pages : 384
  • ISBN: 978-2-330-12536-3
Valentine Goby (Auteur) a également contribué aux livres…
Je me promets d'éclatantes revanches, Une lecture intime de Charlotte Delbo Je me promets d'éclatantes revanches, ... Valentine Goby
En stock, expédié aujourd'hui 6,90 €
Lire la suite
Tu seras mon arbre Tu seras mon arbre Valentine Goby
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 14,90 €
Lire la suite
Chaïma, Jacek, Ning - Tous Français d'ailleurs Chaïma, Jacek, Ning - Tous ... Valentine Goby
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 14,95 €
Lire la suite
La fiesta de Mamie Pommerol La fiesta de Mamie Pommerol Valentine Goby
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 7,40 €
Lire la suite
Je me promets d'éclatantes revanches Je me promets d'éclatantes revanches Valentine Goby
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 17,00 €
Lire la suite
L'école en prison, une porte de sortie L'école en prison, une porte ... Sylvie Paré, Cécile de Ram
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 16,90 €
Lire la suite
Avis des lecteurs
Alex-Mot-à-Mots image du profil

De l’auteure, j’avais beaucoup aimé "Un paquebot dans les arbres" et "Kinderzimmer". J’avais adoré "Je me promets d’éclatantes revanches".
C’est donc avec confiance et envie que je commençais la lecture du dernier roman de Valentine Goby. Quelle ne fut pas ma déception de constater que j’avais de moins en moins envie de reprendre ma lecture.
Mais pourquoi, diantre ?
D’abord parce que les personnages ne m’ont pas parlé : ni François, ni ses parents, un peu sa soeur qui prend soin de son ficus, ni sa petite maie Nine, un peu l’infirmière Nadine.
Ensuite parce que les accumulations m’ont vite lassées. j’ai commencé à les lire en diagonale, et j’ai fini par lire le roman de la même façon.
Joao m’a insupporté, et les amis handicapés de François ne m’ont pas convaincu.
Bref, je suis passée à côté de ce livre, tant pis pour moi.

L’image que je retiendrai :
Celle de l’atelier de couture des parents de François où se trouvent des mannequins Stockman.

Quelques citations :
Et il rappelle la devise de de Lattre qui a porté son engagement contre Hitler : « Ne pas subir ». – Le but c’est aussi de reprendre sa place dans la communauté des gens normaux. (p.229)

On peine à croire que (le rêve) adviendra et qui advient pourtant, à force d’obstination, imparfait et tangible. (p.311)

https://alexmotamots.fr/murene-valentine-goby/

Clara image du profil

Hiver 1956. À vingt-deux ans, François Sandre a la fougue de la jeunesse et l'avenir pour lui. Victime d'un accident, les médecins ne sont guère optimistes à son sujet. Grièvement brûlé, il doit sa survie à une amputation des deux bras.

Je pourrais juste vous dire que cette histoire est tout simplement magnifique et que l'écriture de Valentine Goby n'a jamais été aussi somptueuse. Mais ce livre est beaucoup plus pour moi. Il ne m'a pas quittée pendant plusieurs jours et j'ai eu ce sentiment qu'il m'accompagnait partout. François a peuplé mes nuits, il a été avec moi à chaque instant. Ce que son corps lacunaire lui imposait et ce dont il le priverait à jamais, les embûches, son quotidien et ses questions m'ont habitées intensément.

Malgré son invalidité, François veut retrouver une autonomie et Organisation sportive des mutilés lui permet de se redécouvrir dans des bassins d'eau chlorée. Il apprend à nager. Les muscles endoloris par l'effort, il apprivoise sa respiration et découvre des sensations autres car l'eau a ce pouvoir de brouiller les stigmates et les handicaps.

Valentine Goby nous immerge dans l'histoire d'une métamorphose et retrace la naissance de l'handisport. J'ai vécu une histoire d'amour avec ce roman, j'ai eu le cœur broyé et malaxé, des poissons d'eau dans les yeux et surtout un respect immense pour François et ses compagnons d'infortune. Des personnes qui se hissent pour la vie, se dépassent, franchissent de grands obstacles tout comme la souffrance et le regard des autres.

Tout en étant extrêmement bien documenté, ce récit évite tout pathos car Valentine Goby fait preuve d'une finesse intelligente et éblouissante par son style, par sa capacité à rendre l'indicible et les ressentis.
Cette lecture lumineuse m'a nourrie et enrichie, symbiose parfaite d'une histoire et d'une écriture.

https://claraetlesmots.blogspot.com/2019/10/valentine-goby-murene.html

Emma B. image du profil

Hiver 1956, ils l’appellent le jour de Bayle mais François Sandre, lui, ne s’en rappelle pas. Le jour de Bayle, François perd ses bras. Il devient homme-tronc, murène. Commence alors le combat le plus dur d'une existence : continuer à vivre quand on a tout perdu.
Dans ce nouveau roman, Valentine Goby explore la douleur et la reconstruction. Son écriture luxuriante, souvent dure, raconte l’histoire d’un héros comme on les aime. Beau dans sa douleur, François nous transporte dans son quotidien, dans un Paris des années 1950 et 1960 mais aussi dans les Ardennes et en Savoie. Un roman savoureux qui pourrait bien être le meilleur de l’auteure et qui emporte dès les premières pages. Une fois terminé, il continue de nous habiter.

+ donner votre avis