Identifiez-vous
Panier (0) articles

Voir le panier

Fiche livre
Surface
19,95 €
Surface
Michel Lafon
Résumé
Ici, personne ne veut plus de cette capitaine de police.
Là-bas, personne ne veut de son enquête.

Surface, le nouveau polar d'Olivier Norek.

« Un grand roman, baigné d'une profonde humanité. » Julie Malaure, Le Point

« Norek se renouvelle encore et nous étonne toujours : sacrée réussite ! » Hubert Artus, Lire
Caractéristiques du livre
  • Date de parution :
  • Editeur : Michel Lafon (04/04/2019)
  • Collection : THRILLER
  • Nombre de pages : 426
  • ISBN: 978-2-7499-3498-3
Olivier Norek (Auteur) a également contribué aux livres…
Entre Deux Mondes Entre deux mondes Olivier Norek
En stock, expédié aujourd'hui 7,50 €
Lire la suite
Entre deux mondes Entre deux mondes Olivier Norek
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 19,95 €
Lire la suite
Surtensions Surtensions Olivier Norek
En stock, expédié aujourd'hui 7,90 €
Lire la suite
Surtensions Surtensions Olivier Norek
Indisponible sur notre site
Lire la suite
Territoires Territoires Olivier Norek
En stock, expédié aujourd'hui 7,50 €
Lire la suite
'J'ai oublié 30 ans de ma vie' Histoire d'une renaissance, histoire d'une renaissance "J'ai oublié 30 ans de ... Jacques-Michel Huret
Indisponible sur notre site
Lire la suite
Avis des lecteurs
Rémi G. image du profil
(Fontaine Passy)

Nouvel opus de cet figure montante du policier français, Norek nous livre cette fois encore un polar à l'intrigue dévorante où les personnages sont tour à tour attachant et repoussant. Avec un personnage principal dont la vie passera du tout va bien au tout va mal, accompagné de son équipe pour le moins atypique, c'est un pari gagné pour ce thriller qui n'attend que l'été pour se faire manger.

Clara image du profil

Suite à une opération qui a mal tournée, le capitaine Noémie Chastain, de la brigade des stupéfiants à Paris, hérite d’une gueule cassée et d’un ex-petit ami. Ses supérieurs, sous prétexte qu’elle prenne l’air et se refasse une santé, l’envoient dans l’Aveyron, avec pour objectif de fermer un commissariat de police qui ne sert plus à grand chose.
Dans la région, les affaires de meurtres ne sont pas légion. Noémie s’ennuie, mais prend son mal en patience, avec comme seule envie de retrouver sa brigade à Paris. Mais, un fût contentant le corps d’un enfant disparu vingt-cinq ans plus tôt apparait à la surface d'un lac...
Noémie, cette femme à la personnalité forte et et au tempérament courageux, est ébranlée. Son job adoré est du passé, tout comme son copain qui n'a pas trouvé mieux que de la laisser en plan en découvrant son visage défiguré. Elle doute et se remet en question mais tente de le cacher à ses nouveaux collègues. Si au départ, elle veut lâcher l'affaire, des éléments vont la faire changer d'avis.

Avec une intrigue bien ficelée et des personnages humains, la reconstruction morale de Noémie est aussi intéressante que l'enquête.
Sans temps mort et avec des répliques qui font mouche, c'est vif et diablement efficace ! Vous comprendrez pourquoi j’ai tourné les pages avec frénésie.
Mission largement accomplie pour ce polar hautement addictif que j'ai dévoré. Si je devais être la seule à n’avoir jamais lu Olivier Norek et bien désormais, je comprends pourquoi cet auteur a du succès.

Mémoire 7 Littérature -. image du profil
(Mémoire 7)

Olivier Norek nous offre un polar féministe, diabolique et profondément humain...
Brigitte, Mémoire 7

Alex-Mot-à-Mots image du profil

Quel plaisir de retrouver l’auteur pour un nouveau roman, après sa trilogie du "Victor Coste" et son "One Shot Entre deux mondes".

Changement de décor : nous ne sommes plus dans le 9-3 mais en Aveyron : ses vaches, ses champs, ses villages où tout le monde se connaît depuis l’enfance.

Changement de personnage : Noémie a eu le visage ravagé après une opération de police qui a mal tourné. Elle peine, et c’est normal, à accepter ses cicatrices, le regard des autres.

Si j’ai trouvé la résolution des problèmes de Noémie un peu rapide, j’ai en revanche aimé son adjoint qui met les pieds dans le plat à chaque fois, sans en louper une.

La plongée en eau trouble m’a tenue en haleine.

Le deus ex machina m’a fait grincer des dents : un peu trop facile, cette jeune fille qui réapparaît des années après.

J’ai aimé retrouver les grands noms du polar français cités, même si leur nom apparaît sur des pierres tombales. Cela m’a fait sourire. La Ligue de l’Imaginaire est toujours active.

Un bon polar classique (et sans course poursuite, ouf) qui nous invite à voir derrière la surface.

L’image que je retiendrai :

Celle du lac qui se vide, laissant apparaître l’ancien village fantôme.

https://alexmotamots.fr/surface-olivier-norek/

+ donner votre avis