Dans un réseau de 8 librairies indépendantes, choisissez en un clic votre librairie Fontaine :



PARTAGER
Date de publication
Éditeur
Belfond
Collection
Littérature française
Nombre de pages
240
EAN13
9782714481481
ISBN
978-2-7144-8148-1
L'ÎLE AUX ENFANTS
Belfond
19,00
Présentation
Pauline, six ans, et sa petite sœur Clémence coulent des jours heureux sur l’île qui les a vues naître, la Réunion. Un matin de 1963, elles sont kidnappées au bord de la route et embarquent de force dans un avion pour la métropole, à neuf mille kilomètres de leurs parents. À Guéret, dans la Creuse, elles sont séparées.
1998 : quelques phrases à la radio rouvrent de vieilles blessures. Frappée par le silence dans lequel est murée sa mère, Caroline, jeune journaliste, décide d’enquêter et s’envole pour la Réunion, où elle découvre peu à peu les détails d’un mensonge d’État.
À travers l’évocation de l'enlèvement méconnu d'au moins deux mille enfants réunionnais entre 1963 et 1982, dans le but de repeupler des départements sinistrés de la métropole, Ariane Bois raconte le destin de deux générations de femmes victimes de l’arbitraire et du secret. L’histoire d’une quête des origines et d’une résilience, portée par un grand souffle romanesque.
Le mot du libraire
16 avril 2019

" L'Ile aux enfants " est le témoignage romanesque d'un épisode oublié de l'histoire coloniale française. Au début des années 60 , originaires de l'Ile de la Réunion , des petits orphelins et des enfants retirés à leurs parents, ont été envoyés en métropole , notamment dans le Massif Central afin d'être adoptés par de nouvelles familles et repeupler ces régions désertes... A travers le destin de deux fillettes , Ariane Bois décrit ce déracinement brutal , parfois sordide pour ces enfants. Avec émotion mais sans pathos , avec un constant souci de vérité historique l'auteure révèle aussi parfois le déni, le secret, la honte cachée pour certains une fois devenus adultes. Ce roman raconte surtout que si de nombreux enfants ont été bien accueillis en France, bien élevés et aimés par leurs parents adoptifs , tous ont souffert de la séparation, et quelques uns considérés comme de simples domestiques ont vécu une détresse totale. A leur évocation, on pense à la phrase d'Albert Einstein " Ne me parlez pas de progrès, tant qu'il y aura des enfants malheureux ".
S'identifier pour envoyer des commentaires.
Infos disponibilités
  • 49 687 références en stock, expédiées aujourd'hui ou demain
  • Pas en stock, mais expédié sous 4 à 7 jours ouvrés
  • Épuisé, non publié ou non commercialisé
  • À paraître