Identifiez-vous
Panier (0) articles

Voir le panier

Fiche livre
Féroces infirmes
21,00 €
Féroces infirmes
Gallimard
Résumé
«Jean-Paul Aerbi est mon père. Il a eu vingt ans en 1960, et il est parti en Algérie, envoyé à la guerre comme tous les garçons de son âge. Il avait deux copains, une petite amie, il ne les a jamais revus. Il a rencontré ma mère sur le bateau du retour, chargé de ceux qui fuyaient
Alger. Aujourd’hui, je pousse son fauteuil roulant, et je n’aimerais pas qu’il atteigne quatre-vingts ans. Les gens croient que je m’occupe d’un vieux monsieur, ils ne savent pas quelle bombe je promène parmi eux, ils ne savent pas quelle violence est enfermée dans cet
homme-là. Il construisait des maquettes chez un architecte, des barres et des tours pour l’homme nouveau, dans la France des grands ensembles qui ne voulait se souvenir de rien. Je vis avec lui dans une des cités qu’il a construites, mon ami Rachid habite sur le même palier,
nous en parlons souvent, de la guerre et de l’oubli. C’est son fils Nasser qui nous inquiète : il veut ne rien savoir, et ne rien oublier. Nous n’arrivons pas à en sortir, de cette histoire.»
Caractéristiques du livre
  • Date de parution :
  • Editeur : Gallimard (07/03/2019)
  • Collection : Blanche
  • Nombre de pages : 320
  • ISBN: 978-2-07-283433-2
Avis des lecteurs
Caroline P. image du profil
(Fontaine Auteuil)

Un homme doit se résoudre à s'occuper de son père infirme, ancien combattant de la guerre d'Algérie. La cohabitation s'avère délicate entre les deux hommes.
Alexis Jenni construit une opposition évidente autour de la figure de l'Arabe qui est cet autre indépassable et haï par le père tandis que son fils, grandi en banlieue, n'y voit que le visage d'amis qu'il a fréquentés depuis l'enfance.
Les rapports entre les pères et les fils semblent régis moins par les liens affectifs que par des expériences qui semblent irréconciliables, celle de la guerre d'un côté et de l'autre, celle de la cohabitation pacifique, qui se craquèle à nouveau. Jenni trace ici un roman magistral sur un héritage refusé, un oubli impossible : des pères et des fils qui ne se sortent pas de la violence de l'histoire. L'écriture profondément romanesque est une réflexion passionnante sur les générations, la communauté, l'identité.

+ donner votre avis