Identifiez-vous
Panier (0) articles

Voir le panier

Fiche livre
Est-ce ainsi que les hommes jugent ?, roman
18,00 €
Est-ce ainsi que les hommes jugent ?
Grasset
Résumé
Une journée particulière. Gustavo, père de famille, directeur financier, doit effectuer une présentation importante devant l’état-major de sa multinationale. Des mois de préparation, un tournant pour sa carrière.
 
Au lieu de l’heure de gloire espérée, la police faire irruption à son domicile, à l’aube. Perquisition, accusation d’homicide volontaire, indices concordants, Gustavo va être placé en garde à vue et traité sans ménagement. Heures sombres, qui vont déstabiliser un cadre supérieur sans histoires et le conduire à redouter le pire pour son avenir.
 
Son épouse Sophie va mobiliser son réseau et son énergie pour démontrer l’innocence de son mari et préserver leurs deux garçons des conséquences dévastatrices de cette mise en cause.
 
Mais comment rétablir la balance de la justice dans un univers gouverné par l’émotion et la recherche immédiate d’un coupable  ?
 
Avec un style direct et tendu, Mathieu Menegaux nous livre un roman haletant, une plongée en apnée dans le monde de l’injustice.
Caractéristiques du livre
  • Date de parution :
  • Editeur : Grasset (02/05/2018)
  • Collection : Littérature Française
  • Nombre de pages : 234
  • ISBN: 978-2-246-81743-7
Mathieu Menegaux (Auteur) a également contribué aux livres…
Disparaître, roman Disparaître, roman Mathieu Menegaux
En stock, expédié aujourd'hui 18,00 €
Lire la suite
Un fils parfait, roman Un fils parfait, roman Mathieu Menegaux
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 17,50 €
Lire la suite
Je me suis tue Je me suis tue Mathieu Menegaux
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 16,50 €
Lire la suite
Avis des lecteurs
Alex-Mot-à-Mots image du profil

Troisième roman de cet auteur qui ausculte cette fois le fonctionnement d’une enquête judiciaire.

Claire a failli être enlevée devant un supermarché alors qu’elle était enfant. Son père, qui a voulu s’interposer en est mort. Le policier chargé de l’enquête a juré de retrouver le coupable.

Gustavo vit avec sa femme et ses deux enfants une vie de cadre sans incident jusqu’au jour où la police vient l’arrêter et perquisitionner chez lui.

Tout accuse ce père de famille apparemment sans histoire.

L’auteur fait doucement monter la pression, fatigue Gustavo, joue avec le temps, jusqu’à ce que sa femme entre en scène.

Mais dans les dernières pages, retournement de situation avec un certain # qui inonde les réseaux sociaux, sans oublier une chaîne d’information qui veut faire du buzz.

Triste constat que dresse l’auteur où le quidam peut être broyé et par la justice qui prend son temps et par la vindicte populaire qui va à la vitesse d’un tweet.

L’image que je retiendrai :

Celle du fils aîné de la famille, Martin, seul face à son téléphone portable.

Une citation :

Les héros ne sont plus ceux qui agissent, mais ceux qui peuvent revendiquer le statut de victime. (p.214)

https://alexmotamots.fr/est-ce-ainsi-que-les-hommes-jugent-mathieu-menegaux/

+ donner votre avis