Identifiez-vous
Panier (0) articles

Voir le panier

Fiche livre
Moi, ce que j'aime, c'est les monstres
34,90 €
Moi, ce que j'aime, c'est les monstres
Traduit par
Monsieur Toussaint Louverture
Résumé
Chicago, fin des années 1960. Karen Reyes, dix ans, est une fan absolue des fantômes, vampires et autres morts-vivants. Elle se voit d'ailleurs comme un petit loupgarou : d'après elle, dans ce monde, il est plus facile d'être un monstre que d'être une femme. Un jour de Saint Valentin, au retour de l'école, Karen apprend la mort de sa belle voisine, Anka Silverberg, une survivante de l'Holocauste. Elle décide alors de mener l'enquête et va vite découvrir qu'entre le passé d'Anka au coeur de l'Allemagne nazie, son quartier en pleine ébullition et les drames qui, tapis dans l'ombre de son quotidien, la guettent, les monstres bons ou « pourris » sont des êtres comme les autres, complexes, torturés, fascinants. Conçu comme le journal intime d'une artiste surdouée, c'est un livre époustouflant.
Caractéristiques du livre
  • Date de parution :
  • Editeur : Monsieur Toussaint Louverture (23/08/2018)
  • Nombre de pages : 416
  • ISBN: 979-10-90724-47-1
Jean-Charles Khalifa (Traduction) a également contribué aux livres…
Un jardin de sable Un jardin de sable Earl Thompson
En stock, expédié aujourd'hui 24,50 €
Lire la suite
Le cinéma et les sens, théorie du film Le cinéma et les sens, ... Thomas Elsaesser, Malte Hagener
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 16,00 €
Lire la suite
Perception et structures linguistiques, Huit études sur l'anglais Perception et structures linguistiques, Huit ... Jean-Charles Khalifa, Philip H. Miller
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 15,00 €
Lire la suite
LEXIQUE DE L'ANGLAIS COMPTABLE ET FINANCIER 2EME EDITION, Livre Lexique de l'anglais comptable et ... Jean-Charles Khalifa
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 14,70 €
Lire la suite
L'épreuve de grammaire à l'agrégation d'anglais L'épreuve de grammaire à l'agrégation ... Lionel Dufaye, Jean-Charles Khalifa
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 16,30 €
Lire la suite
SYNTAXE DE L'ANGLAIS THEORIES ET PRATIQUE, théories et pratique de l'énoncé complexe aux concours Syntaxe de l'anglais theories et ... Jean-Charles Khalifa
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 26,00 €
Lire la suite
Avis des lecteurs
Maëlle P. image du profil

Dans son premier roman graphique Moi, ce que j'aime, c'est les monstres, Emil Ferris, à l'aide de son seul stylo à bille, donne naissance à un univers foisonnant qui mêle adroitement monde réaliste et fantastique.
Son héroïne, Karen, dix ans, étouffe son sentiment de différence sous un masque de loup-garou. L'imaginaire de Karen déborde en effet de créatures plus monstrueuses les unes que les autres mais les véritables monstres, eux, ont un visage bien humain et rôdent partout : dans le cancer qui ronge sa mère, dans les dissimulations de son grand frère Deeze, dans l'intolérance de ses camarades d'école, dans le nazisme qu'a dû fuir sa mystérieuse voisine Anka.
Présenté comme un journal intime crayonné sur un carnet à spirale, Moi, ce que j'aime, c'est les monstres nous livre une expérience graphique renversante qui bouleverse les codes narratifs traditionnels de la BD.
La densité et la force du dessin d'Emil Ferris retracent brillamment l'époque, la culture et la société du Chicago des années 60. Ce mélange inédit de genres et de thèmes a priori éloignés est aussi un formidable éloge de l'art et de la différence. Vivement le deuxième opus !

Faustine L. image du profil
(Vauban)

Un roman foisonnant, un travail titanesque d'une densité graphique et narrative impressionnante et le tout entièrement réalisé au stylo bille !

C'est à découvrir, à lire, relire, et à offrir !!!

Martin B. image du profil

Sans voix… Un mastodonte éditorial, littéraire et dessiné… Un boulot de titan pour un résultat qui laisse… sans voix…

Virginie S. (Libraire) image du profil

Karen Reyes est une fillette de10 ans qui vit à Chicago à la fin des années 60.
Elle préfère s'imaginer en loup-garou pour affronter l'existence, les drames familiaux et assumer ses différences. Petite fille singulière à l'imagination débridée, elle observe le monde et la complexité des adultes qui l'entourent. Mais, lorsque sa voisine la belle Anka Silverberg est retrouvée morte une balle dans le cœur, elle décide d'enquêter. Avec un chapeau mou et un imperméable trop grand, elle découvre alors le passé sombre d'Anka qui nous ramène au cœur de l'Allemagne nazie. Et les monstres évoqués dans le titre sont bien là, tapis dans les recoins de l'histoire, démons de notre passé ou fantôme qui pèsent sur nos vies. Emil Ferris signe là une œuvre unique déjà saluée par la critique et par ses pairs aux Etats-Unis.
Elle porte un regard singulier sur le difficile métier d'homme, sur la complexité à vivre ses différences et à affronter ses fantômes. Elle nous offre au final un récit bouleversant et universel porté par un graphisme tour à tour déroutant ou captivant. Un très gros coup de cœur !

+ donner votre avis