Identifiez vous
Panier (0) articles

Voir le panier

Fiche livre
My absolute darling
24,40 €
My absolute darling
Traduit par
Éditions Gallmeister
Résumé
À quatorze ans, Turtle Alveston arpente les bois de la côte nord de la Californie avec un fusil et un pistolet pour seuls compagnons. Elle trouve refuge sur les plages et les îlots rocheux qu’elle parcourt sur des kilomètres. Mais si le monde extérieur s’ouvre à elle dans toute son immensité, son univers familial est étroit et menaçant : Turtle a grandi seule, sous la coupe d’un père charismatique et abusif. Sa vie sociale est confinée au collège, et elle repousse quiconque essaye de percer sa carapace. Jusqu’au jour où elle rencontre Jacob, un lycéen blagueur qu’elle intrigue et fascine à la fois. Poussée par cette amitié naissante, Turtle décide alors d’échapper à son père et plonge dans une aventure sans retour où elle mettra en jeu sa liberté et sa survie.

My Absolute Darling a été le livre phénomène de l’année 2017 aux États-Unis. Ce roman inoubliable sur le combat d’une jeune fille pour devenir elle-même et sauver son âme marque la naissance d’un nouvel auteur au talent prodigieux.
_________________
"Il y a des livres qu’on aime assez pour les recommander, mais il y en a très peu (Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur, Catch-22, Les Choses qu’ils emportaient) dont on se souvient toute sa vie. Sur ma liste à moi, j’ajouterai My Absolute Darling, de Gabriel Tallent. Turtle Alveston, quatorze ans, est un personnage remarquable, et son père est le monstre humain le plus terriblement crédible à habiter les pages d’un livre depuis Harry Powell dans La Nuit du chasseur. Ce livre est horrible, magnifique et exaltant. Le terme de “chef-d’œuvre” est bien trop galvaudé, mais il ne fait aucun doute que My Absolute Darling en est un." Stephen King
Caractéristiques du livre
  • Date de parution :
  • Editeur : Éditions Gallmeister (03/2018)
  • Collection : Americana
  • Nombre de pages : 464
  • ISBN: 978-2-35178-168-5
Laura Derajinski (Traduction) a également contribué aux livres…
Une question de temps Une question de temps Samuel W. Gailey
En stock, expédié demain 21,30 €
Lire la suite
Goat Mountain Goat Mountain David Vann
En stock, expédié demain 8,40 €
Lire la suite
Lune Comanche, Lonesome Dove : l'affrontement Lune Comanche, Lonesome Dove : ... Larry McMurtry
En stock, expédié demain 27,00 €
Lire la suite
Deep Winter Deep Winter Samuel W. Gailey
Indisponible sur notre site
Lire la suite
Les arpenteurs Les arpenteurs Kim Zupan
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 23,50 €
Lire la suite
Comment j'ai cuisiné mon père, ma mère... et retrouvé l'amour Comment j'ai cuisiné mon père, ... S.G. Browne
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 8,30 €
Lire la suite
Avis des lecteurs
Véronique T. image du profil
(Fontaine Passy)

Dans une maison remplie d'armes, sur la côte nord de la Californie, vit Julia, avec son père Martin. Julia est nommée Croquette et Turtle par son père. Elle
a perdu sa mère dans des conditions étranges. Martin y élève Turtle dans une dépendance absolue liée à la perspective de se préparer à l'inévitable chaos planétaire détruit petit à petit par les hommes. Il lui apprend à savoir tirer. Elle est persuadée que la vie est horrible. Elle est violée par son père, écartelée entre des déclarations d'amour fou de son père et des expériences
d'une cruauté absolue. Gabriel Tallent écrit un roman poignant et magnifique où il ne veut pas nous décrire les abus sexuels mais de faire ressentir le vécu de la victime avec une précision psychologique inouïe. Un vrai roman coup de poing ou électrochoc!

Claire R. image du profil
(Fontaine Victor Hugo)

Julia, dite Turtle a 14 ans, elle vit avec son père qui la viole régulièrement, dans une maison perdue en pleine forêt. Elle est mauvaise en classe, elle déteste ses camarades et sa professeur de français qui se mêle de tout et qui voudrait l'aider, mais par dessus tout, elle déteste sa propre personne et aime inconditionnellement son père.
Pourtant Turtle est très intelligente ; elle sait prendre les bonnes décisions pour survivre seule dans la nature.
C'est quand il s'agit de survivre chez elle et en société qu'il y a un problème.

Le changement survient dans sa vie lorsqu'elle devient l'amie de deux jeunes garçons un peu plus âgés qu'elle, drôles et attentionnés, qui vont lui faire prendre conscience qu'un autre choix de vie s'offre à elle, si seulement elle faisait un premier pas vers la liberté.

Un roman qui contient des passages durs, mais aussi de magnifiques instants de découvertes de la nature comparables à un roman d'aventure. Un livre sur l'adolescence et la découverte du monde sombre des adultes mais avec une once de bonté et d'espoir..

Amélie F. image du profil
(Fontaine Auteuil)

L'histoire de Turtle, quatorze ans, n'a jamais été simple et ne le sera jamais. Auprès d'un père adoré et détesté à la fois, sa vie est réduite à sa passion pour les armes, à l'exploration de la nature avoisinante et à son échec scolaire. La résilience qui l'accompagne se transforme peu à peu en peur et en désir d'autre chose, d'une vie différente. Autour de personnages marquants, My absolute darling nous transporte dans le destin hors du commun de cette jeune fille hors du commun.

L'écriture de Gabriel Tallent nous entraîne au plus profond de l'âme de ses personnages, mais aussi de ces paysages empreints d'une grande beauté. La nature, les odeurs et les bruits se dévoilent à nous avec une impressionnante clarté ; la Californie est décrite telle qu'on la connaît peu, comme un milieu sauvage où tout peut arriver.

Ce roman est un texte dur, à ne pas mettre entre toutes les mains, mais qui semble pourtant être indispensable, et qui nous offre un regard sur la nature de l'Homme dans sa plus grande cruauté, mais aussi dans sa force de construction dans un environnement malsain. My absolute darling est le roman de l'indicible, de la peur et de l'affirmation de soi.

Morgane L. image du profil
(Fontaine Victor Hugo)

Turtle a 14 ans et est coincée dans une relation incestueuse avec son père, Martin, lecteur de philosophie et adepte du survivalisme. En rentrant des cours, il l'oblige à s'entraîner à tirer au fusil, afin qu'elle soit prête pour l'effondrement de la société telle que nous la connaissons. Leur maison est dans un état misérable, la nature y a repris ses droits et le grand-père, alcoolique et dépassé par les événements, n'arrive pas à aider sa petite-fille. Turtle est seule, et pense souvent à s'échapper mais elle finit toujours par revenir auprès de Martin.
« My absolute darling » fait partie de ces romans difficiles à catégoriser, voire même dont il est presque impossible de parler tant ils vous marquent. Dérangeant, déroutant, passionnant, à la fois vulgaire et sublime : il mérite amplement le titre de chef-d’œuvre.
Si vous avez aimé « Sukkwan Island » et « Dans la forêt », vous aimerez encore plus « My absolute darling » !

Chaque Livre E. image du profil

Ce premier roman n’est pas un roman percutant, c’est une déflagration ! Dès les premières pages une incroyable tension s’installe. Elle ne nous quittera pas. On retrouve bien l’esprit des editions Gallmeister et on pense au formidable drame de David Vann: Sukkwan Island !
Les descriptions propres au « nature writting » sont superbes, très précises, érudites parfois, n’empêche, chacun se fera sa propre idée, son film , de l’environnement du roman !
Résolument écologiste l’auteur glisse avec force ses idées dans la bouche de ses personnages, et les descriptions de la nature viennent feutrer les atmosphères si pesantes parfois. Mais la nature est parfois hostile. Aussi, les armes sont très présentes dans ce livre, et à portée de tous, même des enfants, ce qui interpelle. Gabriel Tallent a un sens du suspense inouï. Et quel souffle exceptionnel pour maintenir le lecteur en apnée !
Il y’a aussi une histoire d’amour dans le drame, l’ultime rempart à la désolation, à laquelle personnages comme lecteurs peuvent se raccrocher!
Est ce donc ça l’amérique que l’on déteste ? C’est de la littérature dérangeante comme dit François Busnel de "la grande librairie" . Aucun lecteur n’oubliera cette sacrée gamine ! Terrifiant.

o n  l a  l u image du profil

Turtle a 14 ans, elle vit en lisière de la société, pleine nature sauvage ou ce qu'il en reste, avec son père, Martin. Son père, son amant aussi, son pervers. Elle apprend à tirer, elle connait les armes, leur maniement, elle connait les araignées, les scorpions, la forêt. Lui pense que le monde est sur sa fin, que tous les signes sont là pour dire que l'inéluctable est proche. Les animaux disparaissent, la nature avec, tout semble fichu. Lui se complait, se plait dans sa relation incestueuse, crasse et violente avec sa gamine, sa " croquette " comme il l'appelle. Croquette. Aliment pour chien, chat. Fille de Martin. Abusée, frappée, humiliée, rabaissée. Le grand père tente de s'y opposer, en vain. Personne ne voit rien, ou laisse faire. Turtle, elle (qui n'a rien d'une tortue), de son vrai prénom Julia, subit, s'endurcit, se laisse faire, consent, se résigne, survit.
Ce roman est une histoire de survie, de lutte, d'acceptation de l'inacceptable, de relation de l'ineffable. Gabriel Tallent, jeune trentenaire qui fait plus vieux que son âge, a mis huit ans à l'écrire, nous apprend on.
Comment, à 20 ans, a-t-on l'idée de produire un tel conte cruel? Comment décrit on avec tant de justesse, de maîtrise, l'animal humain? Comment décrit-on si remarquablement une vie pourrie, de fond en comble, vermoulue, vénéneuse comme le sumac du premier paragraphe?
On pense à David Vann, parfois, autre auteur Gallmeister, on pense à Donald Ray Pollock, un peu aussi. On pense surtout tenir entre nos mains un terrible roman, sans longueurs, sans fautes de goût, dégeulasse comme il faut, qui met en évidence toute la nécessaire exigence de la littérature à montrer l'immontrable, à créer, parfois, des personnages extrêmes, tempétueux, infréquentables, capables de façonner des êtres increvables, immortels, résistants, plus grands que leur vie fétide.
Pour une fois, Stephen King aura raison de parler de " chef d'oeuvre ", lui qui n'aurait jamais osé écrire un tel livre.

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u

+ donner votre avis