Identifiez vous
Panier (0) articles

Voir le panier

Fiche livre
Les rêveurs, premier roman
20,00 €
Les rêveurs
Grasset
Résumé
«  On devrait trouver des moyens pour empêcher qu’un parfum s’épuise, demander un engagement au vendeur – certifiez-moi qu’il sera sur les rayons pour cinquante ou soixante ans, sinon retirez-le tout de suite. Faites-le pour moi et pour tous ceux qui, grâce à un flacon acheté dans un grand magasin, retrouvent l’odeur de leur mère, d’une maison, d’une époque bénie de leur vie, d’un premier amour ou, plus précieuse encore, quasi inaccessible, l’odeur de leur enfance…  »
  I. C. 
 
Quand l’enfance a pour décor les années 70, tout semble possible. Mais pour cette famille de rêveurs un peu déglinguée, formidablement touchante, le chemin de la liberté est périlleux. Isabelle Carré dit les couleurs acidulées de l’époque, la découverte du monde compliqué des adultes, leurs douloureuses métamorphoses, la force et la fragilité d’une jeune fille que le théâtre va révéler à elle-même. Une rare grâce d’écriture.
Caractéristiques du livre
  • Date de parution :
  • Editeur : Grasset (2018)
  • Collection : Littérature Française
  • Nombre de pages : 304
  • ISBN: 978-2-246-81384-2
Avis des lecteurs
Claire A. image du profil
(Fontaine Victor Hugo)

Derrière ce visage souriant et sympathique découvert au cinéma, qui aurait pu imaginer que se cachait une femme romancière à l'histoire si singulière et tellement atypique?
Isabelle Carré est la rescapée d'une enfance compliquée qui l'a mise à l'épreuve.
Avec pudeur et simplicité la romancière raconte cette enfance des années 70 où tout semblait possible malgré les circonstances. Se heurtant à l'incompréhension du monde des adultes elle se construit un refuge dans lequel elle essaie de survivre: le théâtre l'y aidera.
Fin, subtil, ce premier roman très prometteur et emprunt d'une certaine fraicheur, laisse émerger le talent d'une femme discrète et imprévisible...

Etonnant

Faustine L. image du profil
(Vauban)

La jolie comédienne qu'est Isabelle Carré se glisse pour la première fois dans la peau de la romancière et nous offre un très joli moment de lecture avec cette "autobiographie" sincère et juste.

"Le roman, c'est la clé des chambres interdites de notre maison", dit la citation de Louis Aragon.

Nous suivons donc l'enfance et l'adolescence dans les années 70 de cette narratrice qui grandit dans une famille quelque peu "décalée" !
Pas facile de grandir entre une mère psychologiquement fragile et un père fantasque qui découvre son homosexualité ...

Un roman lumineux bourré d'émotion à découvrir de toute urgence !

+ donner votre avis