Identifiez vous
Panier (0) articles

Voir le panier

Fiche livre
Couleurs de l'incendie
22,90 €
Couleurs de l'incendie
Albin Michel
Résumé
Février 1927. Le Tout-Paris assiste aux obsèques de Marcel Péricourt. Sa fille, Madeleine, doit prendre la tête de l'empire financier dont elle est l'héritière, mais le destin en décide autrement. Son fils, Paul, d'un geste inattendu et tragique, va placer Madeleine sur le chemin de la ruine et du déclassement.

Face à l'adversité des hommes, à la cupidité de son époque, à la corruption de son milieu et à l'ambition de son entourage, Madeleine devra déployer des trésors d'intelligence, d'énergie mais aussi de machiavélisme pour survivre et reconstruire sa vie. Tâche d'autant plus difficile dans une France qui observe, impuissante, les premières couleurs de l'incendie qui va ravager l'Europe.

Couleurs de l'incendie est le deuxième volet de la trilogie inaugurée avec Au revoir là-haut, prix Goncourt 2013, où l'on retrouve l'extraordinaire talent de Pierre Lemaitre.
Caractéristiques du livre
  • Date de parution :
  • Editeur : Albin Michel (03/01/2018)
  • Collection : A.M. ROM.FRANC
  • Nombre de pages : 400
  • ISBN: 978-2-226-39212-1
Pierre Lemaitre (Auteur) a également contribué aux livres…
Brigade Verhoeven, Rosie Brigade Verhoeven, Rosie Pierre Lemaitre, Pascal Bertho
En stock, expédié aujourd'hui 16,00 €
Lire la suite
Trois jours et une vie Trois jours et une vie Pierre Lemaitre
En stock, expédié aujourd'hui 7,90 €
Lire la suite
Trois Jours Et Une Vie Trois jours et une vie Pierre Lemaitre
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 19,80 €
Lire la suite
Au revoir là-haut - Edition collector Au revoir là-haut - Edition ... Pierre Lemaitre
Indisponible sur notre site
Lire la suite
Au revoir là-haut Au revoir là-haut Pierre Lemaitre
En stock, expédié aujourd'hui 22,50 €
Lire la suite
Verhoeven Verhoeven Pierre Lemaitre
Indisponible sur notre site
Lire la suite
Avis des lecteurs
Anne A. image du profil
(Fontaine Kléber)

Couleurs de l'incendie, le second volet de la fresque historique dans laquelle Pierre Lemaître dépeint la vie après la Grande Guerre, se révèle être un véritable roman bourgeois, empruntant tout à la fois les codes du roman policier et ceux du réalisme naturalisme de Zola dans les Rougon-Macquart.

Madeleine Péricourt, riche héritière, doit affronter successivement deux drames : le premier le jour où son fils Paul se défenestre, et le second lorsqu'elle réalise qu'elle est victime d'un complot et ruinée. Femme forte, c’est entourée de comparses pour le moins étonnants qu'elle cherchera à détruire ceux qui ont souhaité devenir les grands de ce monde..

C'est un roman envoutant, mêlant destins et Histoire, ambitions et vengeances, qui met en scène toute une galerie de personnages d'une grande richesse afin de présenter aux lecteurs un tableau du Paris de l'entre deux guerres, qui peine à se remettre de 14-18 et voit au loin se dresser les ombres du parti national-socialiste.

Véronique T. image du profil
(Fontaine Passy)

Madeleine assiste à l'enterrement de son père, le richissime banquier Marcel Péricourt en février 1927. Son voleur de mari est en prison. Elle a un garçon, Paul, 7 ans qui va devenir infirme en tombant d'une fenêtre. Gustave Joubert continue de gérer ses affaires entouré d'escrocs prêts à sa perte mais elle est rusée. Cette fresque romanesque menée tambour battant à la Dumas décrit l'entre-deux-guerres, la crise des années 30, l'affirmation du capitalisme, l'arrivée d'Hitler...une réussite littéraire!!

Alex-Mot-à-Mots image du profil

Madeleine, je vous adore ! Vous avez planifié votre vengeance aux petits oignons dans un contexte historique difficile.

Le récit débute pendant les années folles, mais rapidement le spectre nazi se profile.

J’ai aimé le fils de Madeleine, Paul, qui voue un culte à la cantatrice Solange et qui a tout compris du pouvoir de la publicité.

J’ai aimé Dupré qui, de simple détective, devient l’homme de confiance de Madeleine.

J’ai aimé les jumelles de Charles (l’oncle de Madeleine), leur laideur et leur ratelier (expression de ma grand-mère).

J’ai aimé Léonce et Robert et leurs parties de jambes en l’air torrides.

J’ai aimé Vladi, même si je n’ai pas compris un mot de ce qu’elle a dit (à part quand elle parle allemand).

Chers personnages, j’avais hâte de vous retrouver et découvrir quelle autre ficelle Madeleine tirait.

J’ai aimé que le récit prenne place dans ce contexte historique, l’auteur se tenant au plus près de l’époque.

J’ai aimé l’humour fin et ai été ému à certains moments.

Ce que je n’ai pas aimé : la fin et mon attente du troisième et dernier opus qui commence.

Oui, bien sûr, il est question de la fraude fiscale aussi, mais cet aspect m’a moins intéressé (cela existe depuis que les impôts existent, et cela ne cessera jamais, soyons réalistes).

Merci, Monsieur Lemaitre pour vos romans qui, à chaque fois, me passionnent.

L’image que je retiendrai :

Celle de Paul dans son fauteuil roulant à une époque où rien n’était prévu pour les personnes handicapés.

http://alexmotamots.fr/couleurs-de-lincendie-pierre-lemaitre/

o n  l a  l u image du profil

[**Couleurs de l'incendie de Pierre Lemaitre**](http://www.onlalu.com/2018/01/15/quoi-lire-numero-15-31606)
** fait partie de notre sélection q u o i  l i r e ?**
** découvrez ce qu'en pensent les libraires ici**

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u

+ donner votre avis