Identifiez-vous
Panier (0) articles

Voir le panier

Fiche livre
Et soudain, la liberté - Grand prix des lycéennes ELLE
19,90 €
Et soudain, la liberté - Grand prix des lycéennes ELLE
Les Escales Éditions
Résumé
Mona Desforêt a pour elle la grâce et la jeunesse des fées. En Indochine, elle attire tous les regards. Mais entre les camps japonais, les infamies, la montée du Viet Minh, le pays brûle. Avec sa fille Lucie et son haut-fonctionnaire de mari, un maurrassien marqué par son engagement pétainiste, elle fuit en Nouvelle-Calédonie.
À Nouméa, les journées sont rythmées par la monotonie, le racisme ordinaire et les baignades dans le lagon. Lucie grandit ; Mona bovaryse. Jusqu'au jour où elle lit Le Deuxième Sexe de Simone de Beauvoir. C'est la naissance d'une conscience, le début de la liberté.
De retour en France, divorcée et indépendante, Mona entraîne sa fille dans ses combats féministes : droit à l'avortement et à la libération sexuelle, égalité entre les hommes et les femmes. À cela s'ajoute la lutte pour la libération nationale des peuples. Dès lors, Lucie n'a qu'un rêve : partir à Cuba. Elle ne sait pas encore qu'elle y fera la rencontre d'un certain Fidel Castro...

Et soudain, la liberté, c'est aussi l'histoire d'un roman qui s'écrit dans le silence, tâtonne parfois, affronte le vide. Le portrait d'une rencontre entre Evelyne Pisier et son éditrice, Caroline Laurent – un coup de foudre amical, plus fou que la fiction. Tout aurait pu s'arrêter en février 2017, au décès d'Evelyne. Rien ne s'arrêtera : par-delà la mort, une promesse les unit.
Caractéristiques du livre
  • Date de parution :
  • Editeur : Les Escales Éditions (31/08/2017)
  • Nombre de pages : 441
  • ISBN: 978-2-36569-307-3
Caroline Laurent (Auteur) a également contribué aux livres…
Rivage de la colère Rivage de la colère Caroline Laurent
En stock 19,90 €
Lire la suite
Et soudain, la liberté Et soudain, la liberté Évelyne Pisier, Caroline Laurent
En stock 8,40 €
Lire la suite
Évelyne Pisier (Auteur) a également contribué aux livres…
Droits des femmes Droits des femmes Évelyne Pisier, Sara Brimo
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 4,00 €
Lire la suite
Et soudain, la liberté Et soudain, la liberté Évelyne Pisier, Caroline Laurent
En stock 8,40 €
Lire la suite
Histoire des idées politiques Histoire des idées politiques Évelyne Pisier, François Châtelet, Olivier ...
Indisponible sur notre site
Lire la suite
Les femmes de Platon à Derrida. Anthologie critique - 1ère édition, Anthologie critique Les femmes de Platon à ... Françoise Collin, Évelyne Pisier, Eleni ...
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 40,60 €
Lire la suite
On ne corrige pas les fautes, roman On ne corrige pas les ... Évelyne Pisier
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 20,50 €
Lire la suite
Une question d'âge, roman Une question d'âge, roman Évelyne Pisier
Indisponible sur notre site
Lire la suite
Avis des lecteurs
Valérie image du profil

Drôle d'histoire que ce livre qui n'est ni complètement un roman, ni complètement une (auto)biographie, écrit par deux femmes qui ont quarante-sept ans d'écart, l'une ayant envoyé un manuscrit à l'autre. Histoire d'un livre qui ne sera pas tout à fait ce qu'il devait parce que'Evelyne meurt, histoire surtout d'une rencontre entre deux femmes, de ces rencontres qu'on n'explique pas, qui bouleverse tout sur leur passage. On le sent, rencontrer Evelyne Pisier aura été un moment fort de la vie de Caroline Laurent et l'amitié ne se comptabilisant pas, peu importe qu'elles ne se soient connues que six mois (de cela, les autres s'étonnent, comme si sa tristesse n'était pas légitime).
Evelyne Pisier voulait raconter sa vie et celle de sa famille sous le prisme du romanesque pour se permettre quelques libertés. A lire son destin et celui de ses parents, on a envie de dire que la fiction est superflue. Je ne dirais pas que j'ai eu l'impression de lire un grand roman mais celle de rencontrer deux femmes extraordinaires. Mona, ce personnage de fiction sous lequel se cache la mère d'Evelyne, qui quitte son mari, le colonialiste dans toute sa splendeur (Dans une entreprise, dans une administration ou dans une patrie, il y a un chef. Dans une famille aussi, il y a un chef. C'est celui qui gagne le pain. Et le chef ici, c'est moi! Le croûton n'est pas une histoire de goût, c'est une histoire de chef), l'épouse à nouveau pour être bien sûr de le quitter sans regret et Evelyne qui fit succomber Fidel Castro et Bernard Kouchner, son futur mari et le père de trois de ses enfants. Difficile de faire plus militante que Mona, qui se battit contre toutes les injustices ou presque et fut même capable d'auto-critique envers son homophobie originelle. On ne s’appesantit pas sur les drames, la sœur célèbre, Marie-France Pisier ne sera mentionnée qu'à la toute fin, mais il est difficile de ne pas penser qu'Evelyne a vécu avec le poids de suicides répétés : celui de son père, de sa mère (une mère qui ne révélera son cancer du sien que lorsqu'il est fini) et de sa sœur. Il y a de très beaux passages sur les liens féminins, que ce soit le lien mère-fille du point de vue de Mona (les pages où Evelyne/Lucie devient mère sont très belles et originales) ou sur l'amitié qui relie les deux auteures mais aussi sur le lien éditeur- auteur:
Fantomatique, l'éditeur fait planer son ombre sur le texte, joue à cache-cache avec le lecteur, généralement sans rien en dire car la lumière de celui qui signe l'ouvrage suffit à le combler.
Et puis, disons-le, j'ai aimé ce livre pour des raisons très personnelles, parce qu'il me renvoyait à d'autres textes, de manière volontaire parfois comme avec la lecture du Deuxième Sexe qui change Mona ou d'autre façon, non voulue par les auteures. Il y a aussi la douceur des hommes, celle à laquelle on ne s'attend pas forcément, ce prêtre qui sait dire les mots justes (la confession est d'ailleurs très finement utilisée, à deux reprises, dans ce livre) ou ce tyran qui se fait amoureux.

Michèle F. image du profil

Une petite merveille qui vient éclairer mon ciel gris de novembre ... Que d'émotions dans ce texte limpide ! Que de souvenirs à partager (en toute modestie) avec ces femmes admirables qui ont su dépasser leurs blessures intimes pour aller plus loin et s'ouvrir aux autres afin de leur apporter un peu de réconfort, un peu d'amour, un peu de folie ! Je suis touchée, à la fois par l'histoire incroyable de cette femme libre, mais également par la capacité de Caroline Laurent à nous conter cette trop courte mais belle amitié.

Sophie P. image du profil

J'ai découvert ce livre à l'occasion de la soirée organisée pour la rentrée littéraire par la librairie d'Asnières. Grâce aux conseils de Lucie j'ai eu envie de lire ce livre alors qu'a priori le thème ne m'aurait pas attiré plus que ça.

J'ai été totalement séduite par ce livre, ni tout-à-fait une autobiographie, ni un roman, et par sa construction singulière, puisque le livre fait des allers retours incessants entre la vie de Lucie et Mona (E. Pisier et sa mère) et l'amitié qui s'est développée entre Caroline Laurent et Evelyne Pisier. Le livre a également été écrit dans un contexte particulier puisque E. Pisier est décédée avant la fin de l'écriture du roman et qu'elle a demandé à C. Laurent de terminer le livre. On assiste aux coulisses de l'écriture du livre, au rôle particulier de l'éditeur et à la relation qui se tisse entre l'éditeur et l'écrivain, comme on est étroitement associé à la naissance de C. Laurent comme écrivain, dans un subtil de jeu de miroirs et de correspondances. C'est également un roman de femmes, une histoire de libération et de prise en charge de son destin, universel dans son propos autant que très personnel.

Comme le dit C. Laurent, "Son texte, depuis le début, est un miroir qu'elle me tend".

+ donner votre avis