Identifiez vous
Panier (0) articles

Voir le panier

Fiche livre
Juifs de France, pourquoi partir ?
19,00 €
Juifs de France, pourquoi partir ?
Stock
Résumé
Ils sont français – jeunes, moins jeunes, croyants, non croyants, écoliers, enseignants, parents, retraités, ingénieurs, entrepreneurs… Après l’assassinat d’Ilan Halimi, les meurtres de Mohamed Merah et l’horreur de l’Hyper Cacher, ils sont nombreux à partir vivre en Israël, à quitter une France qu’ils ne reconnaissent plus, une France qui leur fait peur. Mais que vont-ils chercher en Israël ? Qui fuient-ils ? Quelque chose ? Quelqu’un ? Ce livre est aussi un portrait de la France en creux.
Serge Moati a rencontré en France et en Israël ces candidats à l’alya pour comprendre les raisons de leur départ et, parfois, de leur retour. Comprendre. Sans juger. Avec humour et mélancolie, il raconte son histoire personnelle, ses inquiétudes sur l’obsessionnelle question de l’identité. « L’an prochain à Jérusalem », avait lancé l’Ancien Testament... Cette prophétie va-t-elle se réaliser ?
Caractéristiques du livre
  • Date de parution :
  • Editeur : Stock (2017)
  • Collection : Essais - Documents
  • Nombre de pages : 288
  • ISBN: 978-2-234-08102-4
Avis des lecteurs
Ponant image du profil

Serge Moati a enquêté auprès des membres de la communauté juive française partis faire leur alya, c'est-à-dire la "montée" en terre promise pour devenir des citoyens israéliens. Il retranscrit dans ce livre les conversations où chacun lui a expliqué ses motivations et livré son expérience d'intégration tout en faisant part de ses convictions idéologiques et politiques
A travers la diversité des approches et des trajectoires, les témoignages rassemblés ici laissent entrevoir un panorama de la société israélienne, dans toute sa complexité et met en évidence les divisions profondes qui se traduisent par des positions radicalement divergentes sur de nombreuses questions de politique. Questions qui, plus que la religion, ont l'air d'être la préoccupation majeure en Israël.
Il en ressort que si la terre d'Israël est promise, elle n'en est pas donnée pour autant.... car les nombreuses difficultés telles que la barrière de la langue, le prix du logement, les problèmes de reconnaissance des diplômes et donc l'impossibilité de trouver un emploi à hauteur de ses ambitions ou encore un système social peu protecteur rendent l'intégration difficile.
Bref, il n'a pas l'air d'être simple de faire son alya.

+ donner votre avis