Identifiez-vous
Panier (0) articles

Voir le panier

Fiche livre
L'éclipse de lune de Davenport et autres poèmes
7,10 €
L'éclipse de lune de Davenport et autres poèmes
La Table Ronde
Résumé
«Pour écrire un poème, vous devez d'abord fabriquer un crayon qui écrira ce que vous voulez dire. Pour le meilleur ou pour le pire, ceci est l'œuvre d'une vie.» Jim Harrison. Ce livre est le neuvième recueil de poésie de Jim Harrison, auteur tant apprécié de Légendes d’automne, Wolf, Dalva, De Marquette à Veracruz et La Route du retour. Membre de l’Académie américaine des arts et des lettres, traduit dans vingt-cinq langues, Jim Harrison est mort le 26 mars 2016.
Nouvelle édition en 2017
Nouvelle édition.
Caractéristiques du livre
  • Date de parution :
  • Editeur : La Table Ronde (12/01/2017)
  • Collection : La petite vermillon
  • Nombre de pages : 192
  • ISBN: 978-2-7103-8259-1
Jim Harrison (Auteur) a également contribué aux livres…
Un sacré gueuleton, Manger, boire et vivre Un sacré gueuleton, Manger, boire ... Jim Harrison
En stock, expédié demain 21,50 €
Lire la suite
Lettres à Essenine Lettres à Essenine Jim Harrison
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 8,00 €
Lire la suite
La fille du fermier La fille du fermier Jim Harrison
En stock, expédié demain 2,00 €
Lire la suite
Dalva Edition spéciale Dalva Edition spéciale Jim Harrison
Indisponible sur notre site
Lire la suite
Péchés capitaux Péchés capitaux Jim Harrison
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 21,00 €
Lire la suite
Nageur de rivière Nageur de rivière Jim Harrison
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 7,10 €
Lire la suite
Avis des lecteurs
Nathalie M. image du profil
(Librairie Page 36)

On connaît son style direct, son regard acéré, son langage cru.
Jim Harrison en connaît un rayon quant à nos humanités.
Ses poèmes sont de la même veine.
Concentrés de mots qui balancent à l'esprit de celui qui lit une inéluctable pensée surgissante de l'instant.
Il y est question de nature, d'animaux, de Dieu(x), de femmes et d'hommes.
Il y est question d'instants posés sur le papier qui, de quelques lignes peignent des paysages, des êtres et les reflets des âmes.
Picorer ces poèmes ou les lire sans discontinuer, c'est s'emplir d'un bout de ciel étoilé qu'on a pris le temps de regarder.
Jamais le même ciel, en mouvement perpétuel.
Jamais le même être percevant, puisque toujours mouvant.

+ donner votre avis